AÉCPUL, point de convergence

Écrit par
convergence

Pour plusieurs, la semaine d’intégration est le moment de rencontrer de nouvelles personnes, de créer des liens, mais surtout de fêter comme il se doit avant de plonger (ou se noyer) dans les études. Cette année, les étudiants ont, pour la plupart, profité à fond de l’intégration et elle restera dans la mémoire de tous pendant longtemps. Les souvenirs que nous avons créés et les rencontres que nous avons faites, nous les devons à ce comité qui a tout planifié, organisé et exécuté pour livrer une semaine haute en couleur.

De son nom complet, Association des étudiants et étudiantes en communication publique de l’Université Laval, l’AÉCPUL a un but précis et premier : « Notre grosse tâche principale est de représenter tous les étudiants et étudiantes du baccalauréat en communication publique au premier cycle, autant les étudiants au baccalauréat que les étudiants au certificat », explique Émilie Parker, présidente. En plus de défendre les droits des étudiants, cette association se donne aussi comme mandat de chapeauter la vie étudiante du baccalauréat. Pour ce faire, différentes activités rassembleuses sont organisées, créant du même coup des liens et un climat amical entre les étudiants.

Avant d’être présidente de cette association, Émilie a passé deux années avec le Gala de la relève. Son changement de poste lui a apporté deux expériences autant différentes que bénéfiques. De nombreux choix s’offraient à elle lorsqu’elle a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure pour sa troisième année. Pourquoi l’Asso plutôt qu’un autre comité? « Ce qui m’a motivée, c’est que c’est quelque chose de plus gros, puisque ça chapeaute tout le reste. C’est une expérience vraiment différente, c’est super enrichissant, t’es là directement pour les étudiants, t’es au premier rang de tout ce qui se passe; c’est comme être au cœur de tout », nous dit-elle.

Dix postes différents doivent être pourvus pour le bon fonctionnement de cette association :
• Représentant de 1ère année
• Vice-président aux communications
• Vice-président pédagogique
• Vice-président interne
• Vice-président externe
• Représentant relève
• Vice-président socio
• Vice-président des comités
• Secrétaire/Trésorière
• Présidente

Ceux-ci englobent tous les comités, forment les liens avec la Confédération des associations d’étudiants et étudiantes de l’Université Laval (CADEUL), les autres associations étudiantes, les professeurs du département ainsi que les directeurs de programmes. Certaines personnes gèrent également les organisations pour les finissants ainsi que les évènements organisés pour tous les étudiants du baccalauréat.

Faire partie de l’AÉCPUL, c’est se créer un nouvel entourage et travailler dans une ambiance qu’on pourrait presque qualifier de familiale. « C’est sûr qu’on n’est pas beaucoup, mais ça va vraiment bien, on est comme une petite famille. On fait des activités sociales extérieures, pis on est quand même proches : on fait aussi des prédrinks comme les autres comités avant d’aller aux partys. Pour vrai, l’ambiance est vraiment bonne! », renchérit Émilie. De plus, avoir un rôle dans cette association donne aussi des expériences dans le domaine des communications. « Côté communications, c’est sûr qu’il y a un petit côté événementiel. Pour l’instant ça va bien, mais c’est sûr que s’il arrive de quoi comme une gestion de crise, les relations publiques embarqueraient. On voudrait pas arriver là, mais ça pourrait même monter jusqu’aux relations avec les médias. C’est sûr que, dans ces cas-là, ça pourrait donner une expérience de plus en communications, mais de base, c’est plus une expérience de gestion de mon côté. Tu apprends également beaucoup sur toi-même », termine Émilie.

L’AÉCPUL veut que nous les associions directement aux premiers répondants en cas de plainte, de crise ou de situation quelconque. « On veut être là et on veut que les gens sachent qu’ils peuvent venir nous voir », souligne la présidente.

Rédigé par : Xavier Gagnon et Claudia Ntihinyuka
Crédit photo : Xavier Gagnon et Claudia Ntihinyuka

Révisé par : Émilie Pouliot

Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ · COMMUNICATION

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *