À découvrir : Emma, bédéiste féministe, aborde la charge mentale

Écrit par

Emma, dessinatrice féministe était de passage à Montréal en janvier dernier pour faire la promotion du deuxième tome d’Un autre regard, sa dernière parution. La BD aborde différents enjeux sociaux, notamment l’égalité homme-femme. Au printemps dernier, Emma est devenue virale à la suite de sa BD en ligne « Fallait demander », qui aborde ce qu’elle nomme la charge mentale.

La charge mentale, c’est la responsabilité d’une mère – et tout simplement d’une femme –à s’occuper des tâches ménagères à la maison. En fait, c’est d’abord de toujours devoir y penser. Même si les couples hétérosexuels se déclarent de plus en plus égalitaires et que l’homme participe aux tâches, Emma explique que celui-ci ne porte généralement pas le poids constant d’une responsabilité imposée par une société et une éducation genrée.

Extrait de « Fallait demander »

Il y a une différence entre exécuter des tâches et devoir constamment les anticiper, illustre-t-elle. On assiste à l’attitude du « si tu avais besoin d’aide, il fallait le demander ». Ainsi, les femmes se sont investies, non pas de faire, mais de planifier.

Le couple a des rôles traditionnels, que ce soit à cause de la façon dont on élève les enfants ou par les valeurs véhiculées dans la culture et les médias. Par exemple, l’homme sera un héros partant sauver le monde tandis que la femme l’attendra patiemment au foyer.

 

C’est un problème qui se remarque un peu partout dans le monde. Dans une entrevue à Tout le monde en parle, Emma déclare avoir reçu plusieurs témoignages de mères à l’international qui vivaient exactement la même situation qu’elle. Grâce à ses débats sociaux, Emma est passée de 40 000 à 250 000 abonnés sur sa page Facebook en moins d’un an. De plus, le premier tome d’Un autre regard a été traduit en anglais, en allemand, en italien et en japonais.

 

La courte BD « Fallait demander » est disponible intégralement sur le blogue d’Emma, et est éditée dans le tome 2 d’Un autre regard.

 

Crédit photo de la bannière : Site Internet d’Emma

Révisé par : Amélie Farré

Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *