Afrique : Une prétendue « fake news » d’une tuerie démystifiée

Écrit par

BBC NEWS AFRICA a sorti le 24 septembre dernier une vidéo explicative sur une enquête qu’elle a récemment effectuée la menant à résoudre l’énigme d’une horrible tuerie au Cameroun. La démarche pour parvenir à la vérité est incroyable.

Une vidéo d’une très grande violence qui était devenue virale sur les médias sociaux le 28 juillet 2018 montrait des femmes et leurs enfants se faisant exécuter à bout portant quelque part au nord de l’Afrique. Nul ne s’entendait à savoir où l’exécution avait eu lieu : était-ce au Mali ou au nord du Cameroun?

Le gouvernement du Cameroun s’est empressé de dissimuler les informations quant au crime en présentant cette vidéo comme étant une « fake news ». Toutefois, BBC NEWS AFRICA ne s’est pas laissé berner. C’est par le journalisme d’enquête qu’elle a réussi non seulement à établir le lieu de la tuerie, mais aussi à trouver le moment de l’exécution ainsi que les acteurs de celle-ci.

La vidéo d’une courte durée explique en détails comment les journalistes ont pu arriver à leurs fins. Les moyens employés pour y parvenir semblent sortis des séries américaines populaires que l’on connait telles que CSI Miami ou encore Homeland.

Rien n’a échappé aux journalistes. Pour trouver l’endroit du crime, ils ont observé des montagnes apparaissant au loin sur la vidéo et ont réussi à identifier l’emplacement exact de ce relief se situant tout près d’un village appelé Krawa Mafa. Par la suite, ils ont découvert des arbres et des chemins à cet endroit correspondant à ceux de la vidéo, confirmant alors que le meurtre avait bel et bien eu lieu au Cameroun et non au Mali.

Pour ce qui est du moment, la BBC a repéré plusieurs bâtisses qui apparaissaient sur la vidéo. Une d’entre elles a été détruite en février 2016 et une autre a été construite en mars 2015. Un chemin de terre présent, encore une fois sur la vidéo, n’est visible qu’à un certain moment de l’année. Finalement, les analystes ont mesuré l’angle du soleil avec l’ombre d’un des soldats. Avec toutes ces informations, l’équipe a pu tirer la conclusion que la mort des femmes et des enfants est survenue entre le 20 mars et le 5 avril 2015.

Il ne restait maintenant qu’à prouver que les auteurs de ces meurtres étaient des soldats camerounais.  Pour ce faire, la BBC a reconnu les armes que portaient les soldats sur la vidéo. Ces armes sont rares en Afrique subsaharienne et pourtant, elles avaient été utilisées auparavant dans des unités de l’armée camerounaise. On pouvait en effet le constater sur des photographies. Pour clore le tout, les analystes ont trouvé un reportage datant de 2015 et des images sur Facebook, où l’on pouvait voir des soldats camerounais porter les mêmes habits que ceux portés par les tueurs.

Le gouvernement camerounais qui niait toutes ces informations a finalement avoué ses torts après toutes les preuves apportées par la BBC. Il souligne que sept soldats sont finalement mis en prison et auront droit à un procès.

Les soldats camerounais accusaient les femmes de faire partie de la secte de Boko Haram. Secte, contre laquelle ils sont en guerre depuis 2014.

Pour ceux et celles qui aimeraient voir la vidéo explicative de l’excellent travail des journalistes et analystes ainsi que tous les détails de l’enquête, BBC NEWS AFRICA les a rendus disponibles sur Twitter:

https://twitter.com/BBCAfrica/status/1044186344153583616

Crédit des photos : BBC NEWS AFRICA

Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *