Des animaux peu connus à découvrir

Écrit par
Animaux peu connus

Le monde abriterait plus ou moins 7,77 millions d’espèces animales dont seules 1,23 million d’espèces ont été découvertes. Selon l’École de Sciences de l’Environnement et de la Foresterie (EFS) de la State University of New York, environ 18 000 espèces animales et végétales sont identifiées par les scientifiques chaque année. C’est pour dire que de nombreux animaux sont peu connus du public et, pourtant, ils sont tous particulièrement intéressants. Voici donc cinq animaux à découvrir ou à redécouvrir.

 

L’oryctérope du Cap

Cet étrange animal ressemblant à un kangourou mélangé avec un fourmilier est une espèce endémique d’Afrique. Il possède de longues oreilles, un museau en forme de groin et de grandes griffes permettant de creuser de grands terriers souterrains. Cet animal possède une très mauvaise vue, mais est doté d’un odorat extrêmement développé qui lui permet de sentir les termites et les fourmis dont il se nourrit. L’oryctérope est un animal solitaire et nocturne. Le jour, il reste dans son terrier pour se cacher de ses prédateurs, soit le lion, le python et le léopard, et il attend la nuit pour aller chasser. Fait intéressant, l’oryctérope peut vivre jusqu’à 13 ans à l’état sauvage.

Animaux peu connus

L »oryctérope. Crédit photo : Guide des animaux de safari en Afrique

L’okapi

L’okapi est une espèce faisant partie de la même famille que la girafe. Elle aurait été découverte et décrite en 1901 par Sir Harry Johnston. Cet animal habite dans l’Afrique centrale, particulièrement dans la République démocratique du Congo. L’okapi possède un long cou et de grandes oreilles. Le mâle développe de petites cornes appelées ossicônes, identiques à celles des girafes. Son pelage est brun foncé, mais ses pattes sont zébrées. L’okapi est herbivore, il ne se nourrit que de plantes, de fruits, de champignons et, parfois, d’argiles sulfureuses pour combler son manque de minéraux. C’est un animal solitaire qui ne fréquente les autres membres de son espèce qu’au moment de la reproduction. L’okapi est une espèce menacée depuis 2013 par le braconnage et la réduction de son habitat. Toutefois, plusieurs individus sont protégés dans des réserves et des zoos.

Animaux peu connus

L’okapi. Crédit photo : Strangeanimals.info

Le moloch

Le moloch est un lézard vivant exclusivement en Australie. Son corps jaune et brun est hérissé de pointes, le rendant facilement reconnaissable. Il arpente les zones arides et désertiques à la recherche de fourmis. Par repas, il peut manger jusqu’à 2 500 insectes. Comme plusieurs animaux, le moloch se reproduit au printemps. La femelle peut pondre de huit à dix œufs. Une fois ceux-ci éclos, les petits mangent les coquilles pour le calcium qu’elles apportent. Ces animaux ont peu de prédateurs puisque non seulement leurs épines les effraient, mais les molochs gonflent également leur corps en cas d’attaque afin de dissuader leurs adversaires.

Animaux peu connus

Le moloch. Crédit photo: Totems-scouts.be

Le kakapo

Le kakapo est un perroquet aux plumes vertes vivant en Nouvelle-Zélande. Cet oiseau est particulier puisqu’il est le seul perroquet ne pouvant pas voler. De plus, le kakapo est l’oiseau doté de la plus longue espérance de vie, soit 95 ans en moyenne. Les femelles kakapos ont la capacité particulière de pouvoir contrôler le sexe de leurs progénitures selon leur alimentation. Si leur nourriture est riche en protéines, les femelles engendreront plus de mâles dans leur portée. Ainsi, si la nourriture se fait rare, les petits seront majoritairement des femelles. Ce qui caractérise les kakapos réside dans le fait qu’ils sont en voie d’extinction sévère. En 2012, la population totale de ces oiseaux s’élevait à 126 individus.

Animaux peu connus

Le kakapo. Crédit photo: Zoo Around the World

La limule d’Amérique

Les limules sont de véritables dinosaures vivants. En effet, elles sont apparues il y a environ 350 millions d’années. Ces animaux ne sont pas des crustacés, mais sont plutôt apparentés aux araignées et aux scorpions. Les limules possèdent une carapace robuste et peuvent mesurer jusqu’à 60 cm de long. Elles se situent principalement en Amérique du Nord et en Amérique centrale. Elles se nourrissent de poissons et de mollusques. Les limules sont particulièrement intéressantes pour deux raisons principales. D’abord, pour leur cycle de reproduction qui se déroule à chaque pleine lune. Les femelles se rassemblent sur les plages pour y pondre de 2 000 à 20 000 œufs que les mâles fertilisent par la suite. Deuxième caractéristique : les limules possèdent un sang bleu utilisé pour détecter les contaminations bactériennes sur les équipements médicaux. C’est d’ailleurs pour cette utilisation que l’espèce est tranquillement en voie d’extinction.

Animaux peu connus

La limule. Crédit photo : Aquaportail.com 

Il existe bien d’autres animaux peu connus qui méritent l’attention du public. Bien d’autres espèces seront découvertes au cours des prochaines années, au grand plaisir des scientifiques. Espérons que 2018 soit une belle année pour cela!

 

Crédit photo de la bannière :

Révisé par : Évelyne Parenteau

Articles tagués:
· · · ·
Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *