Le budget, ça vous dit quelque chose?

Écrit par
budget

En ce début d’année, j’ai pensé vous parler d’un sujet d’actualité typique et un peu tabou chez les jeunes : le budget!

Janvier est un mois important si on considère le tournant des activités ou des habitudes de vie qui sont souvent reformulées. Beaucoup de Québécois vont notamment devoir payer leur carte de crédit qu’ils ont remplie pendant le temps des fêtes; plusieurs veulent se reprendre en main concernant leur santé ou leurs habitudes financières. Il faut se le dire, budgéter n’est pas quelque chose de plaisant dans une société qui nous incite à consommer à outrance et où les cours de finances personnelles 101 brillent par leur absence à l’école.

Alors, qu’est-ce que signifie réellement « budgéter » ?  Selon l’Univers d’Internet, il s’agit d’établir un budget pour un État ou encore une collectivité. Si on se fie à cette définition, il est tout à fait normal que la plupart des jeunes ne savent pas comment faire et respecter un budget. Quand j’étais ado, ma mère me répétait sans cesse quand j’allais magasiner (et que je dépensais beaucoup trop sur n’importe quoi) ces trois phrases que je détestais : En ai-je besoin? En ai-je VRAIMENT besoin? Comment puis-je faire autrement? Je ne sais pas si vous le savez, mais en général, quand on se pose ces trois questions-là au magasin, ce n’est pas rare qu’on en sorte les mains vides !

En vieillissant, j’ai compris l’importance de ces phrases puisque j’ai réalisé à quel point il est important de se faire un budget et de le GARDER EN TÊTE. Je suis d’accord avec vous, la sortie du vendredi soir avec ses amis est assez dure à refuser ! Et même quand tu n’as pas d’argent! Ça fait que j’ai appris à choker mes amis comme une pro … Non, ce n’est pas vrai, il n’y a personne qui choke avec des arguments valables le vendredi.

Par contre, il n’y a rien qui empêche d’établir ses priorités concernant les sorties qui nous sont offertes et les dépenses que nous avons. En tant qu’étudiants, je pense qu’il est important de se créer des habitudes de consommation responsables puisque ce sont ces dernières que nous garderons toute notre vie.  Beaucoup de gens de notre génération rêvent à l’American dream, et c’est normal! C’est tout à fait normal dans une société comme la nôtre, je ne vous dirai pas que je ne partage pas plusieurs de ces rêves de belle maison, belle famille et d’innombrables voyages. Par contre, ce que les gens qui y ont accédé ne mentionnent pas, c’est qu’ils ont fait des choix pour y arriver. Il est impossible d’avoir ce train de vie si on dépense au fur et à mesure chaque paie.

Il ne s’agit donc pas de couper sur toutes les sorties et les activités plaisantes, il s’agit de mieux les choisir. Il s’agit de se demander si on pourrait se faire plaisir autrement et de manière plus abordable. Quand on se pose cette question, on trouve toujours une réponse. Le problème, c’est qu’on ne se pose pas ces questions. À la place, on dépense. On dépense pour faire comme tout le monde.

Et si je vous disais que nos habitudes de consommation ont une répercussion directe sur le dossier de crédit, donc sur le futur. Un bon dossier de crédit, c’est aussi la capacité de se faire financer une première maison à la banque, et notamment de voir ses rêves de plus près.

Je vous souhaite, en ce début d’année 2017, d’être plus conciliant et plus responsable envers vos habitudes de vie puisque celles-ci détermineront votre futur.

budget

Coucher de soleil à Berthier-sur-Mer (Crédit photo : Laurence Bourget)

Légende de la photo de couverture : La plupart des jeunes n’ont pas de budget dans leurs habitudes de consommation (Crédit photo : Laurence Bourget)

Texte révisé par : Bertrand Kanga

Catégorie de l'article:
ART DE VIVRE · Uncategorized

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *