Le Canada poursuit la tradition en danse sur glace

Écrit par

La danse sur glace est une discipline dans laquelle la compétition est de plus en plus relevée. À chaque championnat mondial, il est devenu normal de voir cinq ou six couples différents aspirer aux grands honneurs. En histoire, le Canada, avec Tracy Wilson et Rob McCall, Shae-Lynn Bourne et Victor Kraatz ou encore Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon, a toujours brillé dans ce sport.

 

Aujourd’hui, les danseurs canadiens qui œuvrent sur la scène internationale continuent la tradition d’excellence. Ils sont d’ailleurs en préparation en vue des jeux d’hiver qui auront lieu dans quelques mois. Les Internationaux Classiques d’automne qui avaient lieu à Montréal en septembre dernier étaient

Crédit photo : Ottawa Citizen

un bon moyen pour Patinage Canada d’évaluer où en étaient ses trois meilleures équipes qui devraient avoir leur place sur l’équipe olympique. Les trois paires n’ont certainement pas déçu, elles qui se sont emparées du podium.

Les champions des derniers mondiaux, Tessa Virtue et Scott Moir, ont une fois de plus montré tout leur talent à cette compétition, notamment lors de la danse libre exécutée sur la musique de Moulin Rouge. Depuis son retour à la compétition en 2016, le duo canadien a gagné tous les événements auxquels il a pris part. Après avoir battu le record du plus haut total de points avec 198.62 aux mondiaux de 2017, saura-t-il maintenir le rythme jusqu’en février prochain?

 

Après l’or à Vancouver et l’argent à Sochi, Virtue et Moir seront à la recherche d’une troisième médaille olympique individuelle à Pyeonchang. Dans la poursuite de sa préparation, la paire entraînée par Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon se rendra aux Internationaux de Patinage Canada et au Trophée NHK plus tard cet automne.

Quant à eux, les doubles médaillés mondiaux, Kaitlyn Weaver et Andrew Poje ont présenté des programmes qui ont un grand potentiel. En particulier, leur danse libre sur Spartacus, chorégraphiée par Lori Nichol et Linda Garneau, a été populaire auprès des amateurs. Depuis 2011, les danseurs canadiens se sont toujours retrouvés dans le top 5 mondial. Après avoir terminé 4es en 2017, ils ont battu leur record personnel, avec un pointage de 190.56, au Trophée mondial par équipe quelques semaines plus tard.

Il sera intéressant de suivre la progression de Weaver et Poje au cours de la présente saison, eux qui ont des chances de se faufiler sur le podium des prochains Jeux d’hiver. Le duo, qui est sous l’aile de Nikolai Morozov sera aussi aux Internationaux de Patinage Canada de même qu’aux Internationaux de France au cours des prochaines semaines.

Pour ce qui est de l’équipe composée de Piper Gilles et Paul Poirier, elle a offert des programmes originaux qui laisseront place à une belle évolution au cours de la saison. Les patineurs canadiens, qui ne sont pas sortis du top 10 mondial depuis 2014, devraient avoir leur chance pour la première fois sur l’équipe olympique en continuant leur travail ardu. La paire, qui s’entraîne avec Carol Lane et Juris Razgulajevs, poursuivra sa préparation en participant à la Coupe Rostelecom en octobre et à la compétition Skate America en novembre.

Crédit photo: Pickering Skating Club

En plus de ces trois équipes, le Canada pourra compter sur de jeunes couples qui font tranquillement leur place. Ayant terminé respectivement 4es et 5es aux derniers championnats canadiens, Carolanne Soucisse et Shane Firus de même que Haley Sales et Nikolas Wamsteeker se sont mérité une place sur l’équipe nationale. Sarah Arnold et Thomas Williams ont montré du potentiel avec une 6e position à cette compétition. De plus, Marjorie Lajoie et Zachary Lagha ont récemment remporté le Grand Prix junior de Croatie quelques semaines après avoir récolté l’argent à celui d’Australie. Il est ainsi permis de dire que le futur s’annonce prometteur en danse sur glace au pays.

Crédit photo de la photo de couverture : Facebook – Skate Canada / Patinage artistique.
Révisé par : Sébastien Macaire Mandeng
Catégorie de l'article:
SPORT

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *