Comment devenir un bon gestionnaire de communauté?

Écrit par

Au cours des dernières années, la profession de gestionnaire de communauté a connu une évolution constante. Ce métier, qui consiste à animer et à fédérer des communautés sur Internet pour le compte d’une société ou d’une marque, est aujourd’hui pris d’assaut par un nombre impressionnant de pseudo-gestionnaires.

Cependant, ne s’improvise pas gestionnaire de communauté qui veut. En effet, derrière l’activité de ces professionnels se cachent une stratégie, un sens du marketing et une connaissance accrue des médias sociaux. Voici 4 aptitudes requises pour être un bon gestionnaire de communauté.

1. S’intéresser aux médias sociaux

Profondément lié au Web 2.0 et au développement des réseaux sociaux, ce métier demande un minimum de connaissances sur les médias sociaux. Les choses changent rapidement dans ce milieu et c’est pourquoi il faut s’intéresser à Twitter, Facebook et les autres afin d’en connaître l’évolution et les nouveaux procédés.

2. Être passionné par son domaine

Si être passionné par les médias sociaux est un essentiel, être passionné par le domaine dans lequel œuvre la marque, l’entreprise ou l’événement que l’on représente sur la toile l’est tout autant. En effet, il ne faut jamais oublier qu’il faut avoir un minimum d’intérêt sur un sujet afin de produire un bon contenu et de bien animer les foules.

3. Être observateur, polyvalent et savoir s’adapter

Le facteur humain est au cœur du travail de gestionnaire de communauté. Celui-ci doit prendre le pouls de la population afin de bien interagir avec elle. Le gestionnaire doit donc être observateur, polyvalent et être doté d’aptitudes sociales afin d’être réactif et alerte à tout ce qui se passe sur la toile.

4. Maîtriser la langue française et savoir écrire

Le gestionnaire de communauté est la voix de l’entreprise sur les médias sociaux. Ce dernier doit donc savoir écrire à la perfection sans quoi l’image de la compagnie pourra être entachée par des publications mal rédigées, un discours non adapté ou des fautes d’orthographe.

Pour en savoir plus sur la réalité du métier de gestionnaire de communauté au Québec, vous pouvez consulter le livre électronique Démystifier le gestionnaire de communauté au Québec.

 

 

Élizabeth Jean
elisabeth.jean.1@ulaval.ca
@IntercomMag

Catégorie de l'article:
COMMUNICATION

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *