Comment économiser sans se mettre au régime?

Écrit par

Depuis le début de l’année, le prix du panier d’épicerie a considérablement augmenté. Les fameux choux-fleurs à 7,00$ ont marqué les esprits et fait couler beaucoup d’encre dans les médias. Les spécialistes en la matière, qui accusent tantôt les fluctuations du dollar canadien, tantôt les caprices de Dame Nature, prédisent toutefois que la hausse du prix des aliments ne s’arrêtera pas de sitôt. Alors la question se pose : comment manger à sa faim sans couper dans les autres dépenses? Je vous propose ici quelques trucs en vrac, faciles à mettre en œuvre et respectueux de l’environnement.

Un petit pas de plus vers l’autonomie alimentaire

Ce n’est pas difficile et ça ne prend pas autant de place qu’on pourrait le croire. Pour vos sandwichs par exemple, pourquoi ne pas faire quelques germinations, au lieu de payer une laitue à 3,00$ qui finira par flétrir dans votre réfrigérateur? À défaut d’avoir un germoir, placez quelques semences à germer dans un pot Mason et recouvrez-le d’une gaze stérile ou d’une autre matière qui filtre l’eau sans laisser passer les graines. Vissez ensuite le cercle métallique par-dessus, de façon à pouvoir égoutter le pot Mason en y retenant les semences. En seulement une semaine, les premières germinations seront prêtes à être consommées.

germinations

Source

Autre truc simplissime, déposez vos pieds de laitue ou de céleri dans un verre avec un peu d’eau. Après quelques jours, les feuilles recommenceront à pousser et pourront ainsi être consommées ad vitam aeternam. On aime! Et au lieu de jeter vos pelures de carottes et de pommes de terre, pourquoi ne pas les utiliser pour concocter un bouillon de légumes? Votre seul souci est de s’assurer de leur propreté. Et voilà, une façon de plus d’économiser!

pousses

Source

Par ailleurs, êtes-vous tannés d’acheter des bottes de fines herbes et d’en jeter la moitié à chaque fois? Encore une fois, pas de problème, faites pousser vos fines herbes en pot à l’intérieur et ce, pendant toute l’année. Un plant de menthe, par exemple, peut très bien accompagner la plante araignée du salon, à condition qu’il ne soit pas trop éloigné de la fenêtre. Et pour les plus téméraires, saviez-vous aussi qu’il est possible d’acheter des trousses pour cultiver des champignons à la maison? Champignons pleurote ou shiitake, il suffit d’arroser régulièrement pour cueillir jusqu’à quatre récoltes de champignons successives avec la même trousse.

Le « zéro déchet » au service du porte-monnaie

Les adeptes du « zéro déchet » vous le diront : on économise beaucoup lorsqu’on bannit les emballages superflus et l’inutile. Le frigo est vide? C’est l’heure d’aller faire les courses! Pour ce faire, emmenez des sacs de tissu lavables. En plus d’aller dans la laveuse, ils sont souvent plus durables que les autres types de sacs réutilisables et prennent moins de place. De plus, il est possible de confectionner des sacs de ce type avec des vieux vêtements sans trop d’efforts. Pour ceux qui veulent emmener en épicerie leurs contenants de verre pour acheter de la viande fraiche, par exemple, la plupart des grandes épiceries ne vous la vendront malheureusement pas moins cher par rapport à celle qui est vendue dans des plateaux de styromousse. Mais demandez-leur : c’est le meilleur moyen de faire évoluer leurs pratiques.

En somme, il suffit parfois d’un brin d’imagination pour gagner quelques dollars sans nécessairement y investir beaucoup de temps. En suivant ces quelques trucs, c’est votre poubelle qui sera au régime et votre portefeuille n’en sera que plus garni!

Image couverture

Catégorie de l'article:
CUISINE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *