Couverture centrée sur le rap – Santa Teresa 2019

Écrit par

La troisième année du festival Santa Teresa avait lieu le 17 au 19 mai dernier. Suivant la thématique aux couleurs éclatées, une diversité de styles musicaux était proposée aux festivaliers de tous âges.

Si vous n’aviez pas encore compris le petit jeu de mots, le festival se nomme Santa Teresa, puisqu’il se déroule dans la ville de Sainte-Thérèse. À proximité de l’Église, sur la rue Blainville Ouest, la petite ville s’était préparée à recevoir la foule en organisant une panoplie de salles de spectacles, autant intérieures qu’extérieures, et plusieurs stands de nourriture et d’alcool. Les spectacles étaient présentés sur un total de onze endroits différents.

Arrivant en fin d’après-midi samedi, nous avons malheureusement manqué des spectacles dignes de mention vendredi et samedi en début de journée : L’Impératrice, Les Trois Accords ou encore Tizzo.

Les moments importants de la journée de samedi furent le spectacle d’Hubert Lenoir, d’Orelsan, de MGMT et finalement celui de Jay Scott. Bilan météo : temps nuageux, mais heureusement aucune pluie.

Dimanche annonçait les plus gros noms de la fin de semaine, journée prometteuse. Vers 16h, Zach Zoya accompagné par son « hype-man » habituel, Maky Lavender, débuta les festivités. Le groupe ontarien PUP était désigné comme interlude punk avec le retour d’un autre protégé de 7e Ciel, Koriass. Le vétéran du rap québécois joua des titres de son plus récent album La nuit des longs couteaux, mais également des succès antérieurs, comme la chanson » Blacklights ». Comme dernières prestations sur la scène principale : Night Lovell, Yung Lean et Lunice Dimanche en soirée, une averse d’une vingtaine de minutes faisait en sorte que le festival se termina malheureusement avec un bilan météo imparfait…

En termes de rap québ, le public en avait pour sa faim. Après les performances des artistes de 7e Ciel, O.G.B., Sarahmée, Kirouac & Kodakludo, LaF représentaient la relève hip-hop au Québec, mis à part Alaclair Ensemble, formation déjà bien établie. Dû à des problèmes de bâtiment, les spectacles de LaF et Alaclair Ensemble ont été annulés. Pour satisfaire les amateurs affamés, Alaclair Ensemble fut une prestation improvisée à l’extérieur du Local 41, endroit où devait avoir lieu leur spectacle initialement.

Galerie photo par Micaël Vicaire

Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *