Dans les coulisses du FEQ

Écrit par
FEQ

C’est bien commun, chaque année, nous avons tous hâte à la parution de la programmation du très populaire Festival d’été de Québec. Puis, nous nous dépêchons tous à acheter nos bracelets en prévente pour ensuite attendre avec impatience que le fameux mois de juillet commence pour aller passer toutes nos soirées sur les plaines d’Abraham, avec quelques milliers de personnes, rien de moins. Tu te sens visé? Excellent! C’était mon but.

En plus de tous ces soirs de spectacles où les artistes partagent leur passion pour la musique avec la foule, des centaines d’organisateurs et de bénévoles sont sur les lieux afin d’assurer le bon déroulement de ce majestueux festival. Pour la 50e édition du Festival d’été de Québec, je n’ai pas été avec vous chers festivaliers sur les plaines d’Abraham. J’étais en coulisses. Et je vous recommande fortement de vivre l’envers de ce festival au moins une fois dans votre vie. Et les jeunes années sont les meilleures!

La première raison est simple : le Festival d’été de Québec a besoin de vous. Pensez-y! Onze jours de spectacles sans interruption, et ce, sur dix scènes différentes, extérieures et intérieures avec jusqu’à quatre artistes par scène. Une quantité phénoménale d’individus sont en œuvre afin que tout soit possible. Donc de la reconnaissance il y en a! À profusion! L’équipe de 3E assume les repas et les breuvages sont fournis, qui dit mieux! On reçoit même un beau chandail comme souvenir. Qui dit mieux?

L’expérience
Plusieurs postes sont offerts comme monteur de scène, brigadier, agent d’accueil aux entrées des sites et agent d’information, que j’ai choisis, au cœur du FEQ, c’est-à-dire, à côté de la fontaine de Tourny, devant la scène Fibe et en diagonale de l’entrée de la Croix-du-Sacrifice. J’ai côtoyé tellement d’heureux festivaliers que j’ai perdu le compte. En bref, tu as ton kiosque et tu le gères toi-même. J’ai rencontré des festivaliers en provenance du Mexique, de l’Allemagne, de la Chine, des États-Unis, de l’Angleterre, de la France et j’en passe. Plusieurs étaient en voyage touristique à Québec et n’avaient aucune idée ce qui se passait, mais je dois avouer en avoir convaincu quelques-uns à revenir l’an prochain afin d’y assister. Plusieurs échanges culturels ont pris place avec ces touristes et j’en suis reconnaissante!

FEQ

Kiosque d’informations au Coeur du FEQ

Selon les statistiques de 2012, il y a « une moyenne de 46 000 festivaliers chaque soir sur les plaines », et ce, à chaque soir. Et toi, bénévole à ton kiosque, tu vois tout ce beau monde marcher devant toi en direction des plaines. C’est énormément de monde. J’étais littéralement estomaquée le soir de Metallica. C’était déjà noir de monde dès 13 h. Les fins de spectacles sont aussi impressionnantes. Le nombre de gens qui se déplacent au même endroit afin de profiter tous ensemble d’une excellente soirée, beau temps mauvais temps, c’est beau à voir.

En conclusion, le Festival d’été de Québec a fêté ses cinquante ans et continue de gagner en popularité, tant dans la ville-mère qu’à l’international. Environ 13 000 spectacles furent joués sur les différentes scènes depuis sa création. Et participer à cet événement mythique vaut le coup.
Au plaisir de te croiser l’an prochain dans l’équipe!

Crédit photo: Pénélope Ethier

Source : https://www.infofestival.com/FEQ/Historique

Rédigé par : Pénélope Ethier

Articles tagués:
· · · · · ·
Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *