Des artistes à découvrir

Écrit par

Il arrive souvent à chacun d’entre nous de manquer d’inspiration dans plusieurs aspects de notre vie : l’école, le sport ou même quel film regarder. La musique ne présente pas souvent le même dilemme. Chacun a ses chansons ou ses artistes fétiches vers lesquels il peut toujours se tourner quand il ne trouve rien de nouveau à écouter. Voici trois artistes et groupes vers lesquels je me tourne assez fréquemment pour l’écoute de musique : Adam Green, Julian Casablancas + The Voidz ainsi que The Libertines.

Adam Green : Ancienne moitié du groupe culte The Moldy Peaches, Green se lance en tant qu’artiste solo à l’âge de 21 ans avec la sortie de l’album Garfield en 2002. Ayant sorti 7 autres albums depuis, Adam Green prétend vouloir être le « Woody Allen de la musique ». Green offre des chansons courtes et enthousiastes avec des paroles farfelues se rapprochant de l’humour noir, telles que « and it don’t mean I don’t love you when I put a gun to your face, it just means I want to get rough with you » de la chanson Baby’s Gonna Be Alright. Ce chanteur montre un talent pour les mélodies indie rock ainsi qu’anti-folk avec une voix faisant souvent penser à un chanteur lounge qui promet de faire voyager ses auditeurs dans un monde humoristique, joli et romantique.

Julian Casablancas + The Voidz : Formé du chanteur du groupe culte The Strokes, Julian Casablancas, ce groupe ambitieux a récemment sorti son premier album, intitulé Tyranny, en septembre 2014. Avertissement aux fans de son premier groupe, The Voidz sont très loin d’être The Strokes par rapport au style musical. Ce groupe présente un rock expérimental et puissant qui se distingue par le mix de différents types de musique (métal, musique africaine subsaharienne, électronique et hard rock) qu’il utilise pour créer une musique captivante avec des paroles permettant aux membres du groupe de protester contre ce qu’ils trouvent aberrant, comme la dégradation du monde qui nous entoure. L’apogée de l’album est une chanson de 11 minutes, Human Sadness, qui mélange les types de musique nommés plus haut pour créer un réel chef-d’œuvre musical. D’autres titres impressionnants sur l’album seraient les chansons Nintendo Blood et le seul single du disque, Where No Eagles Fly.

The Libertines : Impossible de parler de rock anglais sans mentionner ce groupe qui a fait vibrer l’Angleterre au tournant du millénaire pendant quelques courtes années. De nouveau réunis depuis seulement quelques mois, The Libertines n’avaient duré que 3 ans et deux albums avant de se séparer à cause des problèmes de comportement et de drogues d’un des chanteurs et guitaristes du groupe, Peter Doherty. Malgré cela, ils sont tout de même considérés comme un groupe fétiche du rock anglais pour avoir ramené au pays la place qui lui revient, celle de première puissance mondiale du rock. Avec un batteur impressionnant, deux chanteurs et guitaristes charismatiques (Peter Doherty et Carl Bârat), The Libertines nous ont offert de magnifiques paroles, des riffs de guitares d’excellente qualité et des performances live qui coupent le souffle. Des morceaux comme Can’t Stand Me Now ou encore même Time for Heroes sont considérés parmi les meilleures chansons du millénaire. Ce groupe jouit encore d’une place mythique impressionnante dans le monde du rock anglais et il sera intéressant de voir ce qu’ils offriront au monde en 2015.

Image couverture

Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *