Des conseils pour réussir en journalisme

Écrit par

Lors du Salon des communications 2016, plusieurs personnalités médiatiques ont présenté des conférences. Voici quelques conseils pour réussir en journalisme tirés des conférences données par Ève-Marie Lortie, Bruno Savard, Katryne Lamontagne et Matthieu Boivin.

Se passionner pour des choses qui ne nous passionnent pas

Il est important de s’intéresser à des sujets ou des thèmes qui ne nous intéressent pas à première vue. Il est possible que vous soyez appelé à travailler sur un sujet que vous n’appréciez pas, pour finalement découvrir que vous aimez ce que vous faites.

Écrire tout, lire tout, écouter tout

En gros, s’intéresser à tout et être attentif à tout.

Être passionné et rigoureux

Pour percer dans n’importe quel domaine, mais surtout en journalisme, il est nécessaire d’être passionné. C’est un milieu difficile, il est donc nécessaire d’aimer réellement ce que l’on fait. De plus, il faut être extrêmement rigoureux dans notre façon de traiter l’information pour percer en journalisme. «Ta mère te dit qu’elle t’aime, vérifie-le». La phrase dit tout.

Faire du terrain

Délaisser le téléphone et les courriels peut s’avérer très pertinent, mais surtout très enrichissant.

 

Considérer l’intérêt de chaque source

Que ce soit le boucher de l’épicerie, votre voisine ou la mère de votre ami, tout le monde a une histoire à raconter.

 

Entretenir ses liens avec ses sources

Il s’agit de faire le suivi des histoires qu’on nous raconte. Parfois, une histoire banale en amène une autre beaucoup plus intéressante, surtout si vos sources sont à l’aise de vous en parler.

Écouter les gens

Quand vous êtes en entrevue, mais aussi lorsque vous vaquez à d’autres occupations. Il ne s’agit pas ici d’espionner les autres et d’infiltrer leurs conversations, mais d’être attentif à ce que vous pourriez entendre.

Se créer une carapace, mais pas une armure

Bien que certaines histoires soient horribles à raconter, il faut les raconter quand même. Que ce soit pour informer la population ou pour faire changer les choses, il faut en parler. Il est donc nécessaire de se créer une carapace pour ne pas laisser paraitre nos émotions à notre répondant. Il faut cependant rester sensible à la misère humaine afin d’être capable d’avoir un bon contact avec une personne peinée ou choquée.

Se faire confiance

Croyez en vos capacités et démontrez ce dont vous êtes capable.

Image couverture

Catégorie de l'article:
COMMUNICATION

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *