Des papillons pis de la gravité : Un retour réussi

Écrit par

Le septième roman d’Alexandra Larochelle, bachelière en communication publique à l’Université Laval, a été publié à l’automne 2015. Le livre «Des papillons pis de la gravité», qui aborde humoristiquement les flops amoureux de Frédégonde Haut-Cœur, rendrait n’importe quelle fille nostalgique de cette période forte en émotions qu’est l’adolescence.

Bien que j’adore les mots, je n’ai jamais été une fervente lectrice. Ce roman m’intriguait pourtant depuis un bon moment, alors que j’ai vu passer à de multiples reprises la couverture dans mon actualité Facebook.

J’étais plutôt sceptique à la lecture des premières lignes, mais j’ai été satisfaite de ma lecture. Il faut dire que j’ai terminé le livre en deux jours, un record pour moi.

Le livre met en vedette une adolescente qui grandit au fil du livre, passant du secondaire au Cégep et pour qui les amours tumultueux, l’amitié d’enfance et la famille reconstituée sont au cœur de la vie.

Ce que j’ai le plus aimé du livre, c’est la nostalgie qu’il m’a fait vivre. Au fil des pages, je me suis littéralement sentie comme lorsque j’avais 15 ans. Les premiers amours, les situations malaisantes et le bal de fin d’année sont tous des thèmes que chaque jeune adulte a vécu il n’y a pas si longtemps. Il est donc facile de s’y retrouver.

 

Seul bémol : l’auteure promet un roman à l’eau de cactus, en référence aux relations vouées à l’échec qu’elle entretient tout au long du livre. Pourtant, je m’attendais à plus de «drama». Sans toutefois avouer que le livre présente des histoires d’amour dignes des plus grands films d’amours, il offre moins d’épines que ce que j’aurais espéré.

Malgré ce léger bémol, le livre est écrit avec beaucoup d’humour et d’expressions uniques, ce qui fait en sorte que j’avais l’impression d’être amie avec Frédégonde, littéralement. Sans oublier que tout au long du livre, je trinquais faussement avec le protagoniste, coupe de vin à la main.

Il est indéniable que le retour d’Alexandra Larochelle s’est fait en force avec la sortie de ce roman.

Image couverture

Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *