Élections fédérales 2015 : que vous propose le Parti libéral?

Écrit par

Voici un topo des principaux arguments et idées de chaque parti politique de la campagne électorale 2015 pour vous aider à faire un choix éclairé le 19 octobre prochain. Soyez à l’affut, l’analyse des autres partis suivra…

Selon le Parti libéral du Canada (« PLC »), il faut profiter des taux d’intérêt bas pour investir davantage dans les infrastructures et les technologies vertes. Le PLC s’engage à redistribuer davantage la richesse pour favoriser la classe moyenne. Avec le PLC, le Canada a une chance d’investir dans l’avenir et bâtir ensemble un meilleur avenir. Il soulève également que le Canada a toujours prôné un rôle pacifique sur la scène internationale et qu’il n’est plus justifié d’intervenir militairement pour maintenir la paix.

Parti libéral du Canada (PLC)

  • Économie et finances publiques :
    • Report de l’équilibre budgétaire à 2019-2020;
    • Investissements de 125 milliards dans les infrastructures durant les 10 prochaines années;
    • Augmentation des taxes et des impôts pour le 1% des plus riches de la population et diminution pour la classe moyenne;
    • Redistribution de la richesse pour les familles de la classe moyenne (celles ayant un revenu de 150 000$ et moins) en leur donnant des allocations plus généreuses;
    • Remplacement des prestations familiales par un chèque non imposable en fonction du revenu des parents
    • Augmentation du supplément au revenu garanti pour les ainés les plus vulnérables (augmentation de 920$ par année);
    • Discussion avec les provinces concernant le domaine de la santé en vue de leur donner 3 milliards pour les soins de santé à domicile;
    • Augmentation des transferts d’argent aux provinces dans le domaine de la santé, et ce, sans condition.
  • Environnement :
    • Investissements de 20 milliards dans les technologies vertes;
    • Réévaluation du processus d’évaluation environnementale des pipelines.

On lui reproche d’augmenter la dette du pays et de s’endetter encore plus en reportant l’équilibre budgétaire dans 5 ans. On lui reproche également d’avoir plusieurs plans pour l’économie, mais de ne pas être en mesure de les détailler davantage.

De plus, en matière d’environnement, certains le blâment d’avoir signé le Protocole de Kyoto uniquement pour des raisons de relations publiques.

  • Lutte contre les crimes :
    • Légalisation de la possession simple de marijuana de manière à empêcher les trafiqueurs et le crime organisé;
    • Le PLC est en désaccord avec les peines plus sévères pour les récidivistes, l’établissement de peines minimales et les autres mesures proposées par le PCC.
  • Armes à feu :
    • Pas de rétablissement du registre des armes d’épaules aboli il y a quelques années par les conservateurs, mais le PLC reproche tout de même au PCC de l’avoir aboli.
  • Sécurité et Canada dans le monde :
    • Modification de la loi antiterroriste C-51 pour assouplir les mesures actuelles ainsi qu’équilibrer les droits de la personne et les pouvoirs accrus pour la sécurité;
    • Retrait des troupes canadiennes en Syrie et en Irak et arrêt de la mission de bombardement contre l’État islamique;
    • Formation des soldats locaux afin que ceux-ci soient en mesure de se défendre en Irak et en Syrie et non les soldats canadiens;
    • Réengagement accru dans l’aide humanitaire pour que le Canada puisse jouer un rôle positif au sein de la coalition internationale;
    • Accueil de réfugiés syriens (25 000 réfugiés syriens avant la fin de l’année).

En ce qui concerne la place du Canada dans le monde, on lui reproche de ne pas intervenir contre l’État islamique et d’avoir une vision naïve du conflit armé. Le Bloc québécois reproche aux précédents gouvernements libéraux d’avoir diminué les investissements dans l’aide humanitaire.

  • Société :
    • Défense du port du niqab au nom des libertés individuelles;
    • Autorisation du serment à visage couvert durant la cérémonie de citoyenneté canadienne;
    • Rétablissement de l’âge de la retraite à 65 ans au lieu de 67 ans;
    • Maintien d’un Sénat, mais d’un Sénat indépendant, sans avoir besoin de rouvrir la Constitution canadienne.

Au sujet du Sénat, les autres partis politiques rappellent au PLC le scandale des commandites sous les anciens partis libéraux où 40 millions de dollars ont disparu.

Pour en savoir plus, visitez le site officiel du Parti libéral du Canada

N’oubliez pas de faire la boussole électorale de Radio-Canada!

Pour les autres articles de la série:

Parti Conservateur du Canada

NPD

Bloc Québécois

Image couverture

Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *