Espèces en voie de disparition : des actions prometteuses

Écrit par

La sauvegarde des animaux en voie de disparition, un enjeu récurrent depuis plusieurs années, a ébranlé l’actualité au début du mois alors qu’un petit amphibien faisait l’objet d’une controverse aux États-Unis. En effet, la Lithobates sevosus, une espèce de grenouille menacée d’extinction et dont les derniers spécimens vivent au Mississippi, était au cœur des délibérations lors de la rentrée de la Cour suprême. Cette affaire, en plus de générer des débats d’ordre politique, soulève la question des mesures adoptées par le gouvernement ou d’autres organisations pour sauver certaines espèces en voie d’extinction. En voici quelques exemples récents qui semblent porteurs d’espoir.

En août dernier, 18 mois de recherches scientifiques acharnées ont mené à une potentielle révolution quant à la préservation des grands félins : la première insémination artificielle réussie pratiquée sur une lionne a rendu possible la naissance de deux lionceaux en Afrique du Sud. L’équipe de chercheurs au cœur de cette avancée aspire au sauvetage de nombreuses espèces en danger d’extinction grâce à cette technique. D’ailleurs, la reproduction est souvent un procédé central dans les mesures de conservation. Par exemple, le cheval de Przewalski et le lynx d’Espagne ont tous les deux échappé à la disparition grâce à des programmes visant à provoquer la reproduction chez les quelques spécimens restants.

Au Népal, les tigres étaient sur le point de s’éteindre en 2009. Toutefois, en moins de 10 ans, le nombre d’individus au sein de leur population a presque doublé grâce à l’instauration d’un plan de sauvetage qui sanctionne les braconniers en plus d’élargir les zones naturelles protégées. De ce fait, des parcs nationaux ont été créés afin de fournir des habitats sains et sécuritaires aux tigres. Le ministère des Forêts et de l’Environnement du Népal ainsi que plusieurs associations comme World Wildlife Fund œuvrent encore à la sauvegarde de cette espèce puisque la menace des activités humaines pèse toujours.

Toutes ces réussites ont une allure bien prometteuse, mais au-delà des moyens utilisés par diverses instances et organisations, quels sont les gestes que nous, citoyens, pouvons poser pour faire notre part? Contribuer au sauvetage d’une espèce peut sembler être un projet de grande envergure, certes, mais il existe plusieurs moyens d’agir dans l’intérêt de toutes sortes d’animaux.

Bien entendu, il y a des actions bien connues et de plus en plus courantes comme adopter un mode de vie végan ou se tourner vers des produits d’hygiène et d’esthétique non testés sur les animaux. Pour ceux qui désirent venir en aide à des espèces menacées d’extinction de manière plus directe et personnelle, de nombreux organismes offrent la possibilité de parrainer un animal. Cette formule propose de payer un certain montant à intervalles réguliers pour soutenir le bien-être d’un animal et les soins qui y sont nécessaires. La plupart du temps, les donateurs reçoivent en contrepartie de cette contribution des photos et des nouvelles fréquentes de l’animal parrainé pour leur permettre de mesurer l’impact réel de leur implication. De façon plus vaste, il y a aussi la possibilité de faire des dons, réguliers ou non, à des fonds de conservation qui utilisent l’argent amassé non seulement pour effectuer des sauvetages d’animaux menacés, mais aussi pour maintenir leur habitat de façon à assurer la pérennité des espèces.

En somme, puisqu’il subsiste encore beaucoup d’espèces dont l’avenir est précaire, il y a encore du chemin à faire pour préserver bien des espèces dans un grand nombre de pays. Alors, pour ceux qui ont envie de poser un petit geste pouvant faire une grande différence, ci-dessous se trouvent les sites Internet de différents organismes qui encouragent la contribution de tous!

Pour le parrainage, voici une association française qui vise le sauvetage des éléphants d’Afrique en proposant l’adoption d’éléphanteaux orphelins : https://www.sauvez-les-elephants.org/#top. Pour parrainer un animal plus près d’ici, le Zoo Ecomuseum de Montréal est également une option. De plus, leur site web renseigne sur les actions de conservation entreprises par l’organisme : http://www.zooecomuseum.ca/fr/parrainez-un-animal/.

Pour terminer, le site web de World Wildlife Fund offre la possibilité de faire un don ou de signer des pétitions dans le but de venir en aide à des espèces par la conservation de leurs milieux de vie naturels. Cet organisme met également sur pied des évènements qui ont pour but de collecter des fonds : https://www.worldwildlife.org/.

Crédits des photos : https://pixabay.com/

Sources :

https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201810/01/01-5198611-une-grenouille-menacee-au-menu-de-la-rentree-de-la-cour-supreme.php

https://www.francetvinfo.fr/animaux/especes-menacees/video-bonne-nouvelle-pour-lenvironnement-le-nombre-de-tigres-nepalais-est-multiplie-par-deux_2977853.html

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/ces-lionceaux-sont-les-premiers-dans-le-monde-a-etre-nes-d-une-insemination-artificielle-1105529.html

https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Environnement/VIDEO-especes-sauvees-programmes-preservation-2018-09-26-1200971770

Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *