Essayer de bouger lorsqu’on est un sédentaire affirmé

Écrit par

«Essayer de bouger lorsqu’on est une larve.» Voici comment mon chum a rebaptisé mon article lorsqu’il en a lu le titre. Très chers lecteurs, cela peut vous donner une idée assez précise sur l’état de ma condition physique et de ma capacité à la maintenir. Alors, pour ceux qui, comme moi, en sont restés au stade «cocon» de leur transformation en papillon, voici quelques trucs qui m’ont permis de botter mon derrière et de commencer à bouger un minimum.

Avant tout, il est bien important de noter l’expression susmentionnée : un minimum. Par cet article, je ne compte pas vous inciter à devenir des sportifs de haut niveau. Mon but est plutôt de vous convaincre qu’il est possible de se motiver à se remuer le popotin autrement que sur la piste de danse du Pub Universitaire. Aussi, sachez qu’en tant que prêtresse de la technique du moindre effort, je vous déconseille fortement de passer d’une vie remplie de popcorn, couverture et Netflix à sept visites au gym par semaine. C’est le meilleur moyen de se décourager et de retrouver son ancien mode de vie en à peine deux semaines. Mode de vie que vous ne sacrifierez évidemment pas en faveur du sport. Disons que vous en sacrifierez seulement quelques heures par semaines.

Se trouver un partenaire

Cela peut sembler banal, mais avoir un copain d’entraînement, c’est beaucoup plus motivant que de le faire en solitaire. Il est beaucoup plus facile de se démotiver lorsque l’on doit se rendre à notre lieu d’entraînement seul. Il est vrai qu’entre les cours, les devoirs, les examens, les sorties entre amis et nos heures de sommeil, quand on trouve du temps pour soi, on préfère largement le passer à relaxer devant la télévision plutôt qu’à transpirer. Voilà où intervient votre ami. Celui-ci vous poussera à aller bouger lorsque vous n’en avez pas envie et vice-versa. De plus, il est beaucoup plus amusant de soulever des poids ou de courir lorsqu’on peut discuter.

Trouver la bonne raison

Décider de s’entraîner parce que tout le monde le fait, c’est non. Le faire avec l’unique but de perdre du poids, ça aussi, c’est non!!!! Commencer à faire du sport, c’est pour se sentir mieux. Le but premier est d’améliorer sa santé. Vous verrez, il est beaucoup plus agréable de se sentir mieux dans sa peau et de constater avec surprise que notre tour de taille a fondu, que de surveiller son poids à tous les jours pour en contrôler toutes les parties. Une à deux visites hebdomadaires me semblent suffisantes pour commencer. Ainsi, votre corps en ressentira graduellement les bénéfices et vous ne vous en «écoeurerez» pas. Si vous le souhaitez et appréciez l’expérience, augmentez la fréquence.

Se récompenser

C’est fou, mais ça motive. Si vous vous définissez un objectif (pas de poids, pas de réussite, DE PERSÉVÉRANCE) et que vous parvenez à le respecter, gâtez-vous de temps en temps. Réservez quelques dollars de votre budget pour vous acheter votre thé préféré ou un album que vous reluquez depuis longtemps si vous parvenez à suivre votre objectif durant X nombre de temps. À chacun sa gâterie. Par exemple, mon chum et moi, après notre entraînement, on se paie à l’occasion un McDo. Les calories perdues au gym sont reprises, alors ça s’annule…….. non?

Bref, il est facile de bouger lorsqu’on le fait pour les bonnes raisons et qu’on le fait à son rythme. Ce n’est pas supposé être une torture. Trouvez un sport ou une activité qui vous plaît et que vous aurez envie de pratiquer souvent. Vous pouvez aussi varier. L’important, c’est de le faire pour soi.

Image couverture

 

Articles tagués:
· · · · · ·
Catégorie de l'article:
SPORT

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *