Étudier à l’international, raconté par Stéphanie Brunetta

Écrit par

Stéphanie Brunetta, étudiante à l’Université Laval, a séjourné à l’international pendant ses études universitaires à deux reprises. Elle a étudié à Bergen, en Norvège, durant son baccalauréat en administration des affaires et elle a renoué avec cette expérience lors de son MBA en finance. Cette fois-ci, sa destination était la ville de St-Gallen en Suisse.

Lorsque Stéphanie s’est inscrite au profil international de son baccalauréat, elle cherchait une nouvelle expérience qui la ferait sortir de sa zone de confort : « je voulais me prouver à moi-même que j’étais capable ». Le profil international lui permettait également de combiner ses études et les voyages, tout en sortant de sa routine. Puisqu’elle n’avait que quatre cours de trois heures chaque semaine, l’étudiante en a profité pour visiter le vieux continent.

C’est après plusieurs mois de préparation que Stéphanie a pris son envol pour la Norvège. Elle affirme cependant que le début a été difficile : « j’ai pleuré pendant trois jours. Je me sentais seule et démunie. Je n’avais aucun repère ». Au point où elle a remis en question sa décision de passer une session à l’étranger. Mais lorsque la semaine d’intégration des nouveaux étudiants a commencé, tous les doutes de Stéphanie se sont dissipés. Elle s’est rendue compte qu’il y avait une centaine d’étudiants de différentes cultures dans la même situation qu’elle. Dès ce moment, l’étudiante a compris qu’il n’y avait pas de place pour les stéréotypes et les préjugés. C’est d’ailleurs en les éliminant qu’elle a pu voir la ressemblance qu’il y avait entre elle et les autres étudiants.

« C’est dans la ressemblance qu’on se fait des amis, non dans la différence »

D’ailleurs, son inscription au profil international de son MBA est étroitement liée à sa précédente session à l’étranger. En effet, c’est parce qu’elle avait tellement aimé sa session universitaire en Norvège qu’elle a décidé de se réinscrire. Par contre, le but de cette session universitaire était différent : « je voulais apprendre davantage du domaine des finances et enrichir mon curriculum vitae ». Le programme en Suisse était beaucoup plus intensif, mais il offrait différentes visites d’entreprises dont IKEA, Nestlé, Roche et Six Financial.

Stéphanie mentionne que ces deux sessions lui ont permis de prendre confiance en elle et de s’ouvrir sur le monde et à la diversité culturelle : « ces expériences scolaires à l’international m’ont permis de créer des liens et me faire plusieurs amis à travers le monde ». Elle affirme qu’elle referait une session à l’étranger n’importe quand si l’occasion se représentait à nouveau. De plus, elle recommande cette expérience à tout le monde : « il ne faut pas avoir peur, alors foncez! »

Pour ceux et celles qui s’apprêtent ou qui aimeraient faire une session à l’international, Stéphanie vous dit :

 « Une session à l’étranger n’est pas seulement une session dans ta vie, mais une vie dans ta session ».

 

Photo 1: Bergen, Norvège

Crédit photo: Ashkan Shahrokhi Divanali

Photo 2: Bengen, Norvège

Crédit photo: Johanna Pan

 

Révisé par : Amélie Farré

Catégorie de l'article:
ART DE VIVRE · VOYAGE

Commentaire

  • Hahaha laccent du Sud-Ouest ! Moi jadore, je trouve quil sent le soleil ^_^ Oui le jeu des ressemblances Je pense quau-delà de la ressemblance physique qui est normale vu quil y a un partage de gènes, on a aussi beaucoup dacquis au niveau des mimiques, du comportement, etc. Ca change énormément le visage dune personne, lair de rien 🙂 Et les gens voient aussi des ressemblances là où ça les arrange ! Ma belle-famille trouve que notre fille est leur portrait tout craché ; dans la famille de mon père, ils sont soufflés par sa ressemblance avec moi. Perso, je pense que cest les deux : elle me ressemble effectivement très fort mais elle ressemble aussi comme 2 gouttes deau à une cousine de mon mari. Notre fils est plutôt un mélange de mon frère (et de moi du coup parce quil paraît quon se ressemble fort) et de son père Bref ! Des histoires de familles et dentourage 😉

    Porchy 6 avril 2018 11:25 Répondre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *