Ginny Baker : une histoire de courage

Écrit par
Ginny

Une nouvelle série télévisée a vu le jour l’automne dernier sur les ondes de Fox aux États-Unis (Global TV au Canada). En effet, entre le 22 septembre et le 8 décembre 2016, la chaîne américaine a diffusé dix épisodes de Pitch, une série fictive qui a été créée par Dan Fogelman et Rick Singer et réalisée en collaboration avec la Major League Baseball (MLB).

Pitch est une série dramatique sportive basée sur le baseball. Le série a été construite autour d’un personnage : Ginny Baker, interprétée par Kylie Bunbury. Elle devient la toute première femme à jouer dans une équipe du baseball majeur, soit les Padres de San Diego. Son rappel des ligues mineures ne plait guère à tous ses nouveaux coéquipiers à l’exception de Blip Sanders (Mo McRae) qui l’aide dans son intégration. Sa position de lanceuse l’amène aussi à développer une relation de confiance avec le receveur Mike Lawson (Mark-Paul Gosselaar), qui évoluera en amitié au fur et à mesure des épisodes.

Les dix épisodes de la première saison de la série prennent tous lieu durant une saison de la MLB. Dès l’épisode « Pilot », Ginny Baker se retrouve confrontée à la plupart de ses coéquipiers, qui ne voient pas l’intérêt de compter une femme dans leurs rangs. Sa présence dérange notamment les autres lanceurs de l’équipe, qui sont furieux à l’idée qu’elle puisse prendre leur travail. Toutefois, l’appui du public est inestimable. Les partisans des Padres, tout comme ceux de la MLB en général sont enjoués d’avoir l’occasion de voir pour la première fois une femme œuvrait dans cette ligue.

Ginny

Crédit photo : http://www.espn.com/espnw/culture/feature/article/15576759/a-black-female-baseball-fan-finds-hope-pitch

Tout ce soutien est encourageant, par contre, il met énormément de pression sur les épaules de la protagoniste principale qui connait une piètre performance à son premier départ. Les dirigeants de la formation de San Diego pensent même à rétrograder celle qui porte le numéro 43. Toutefois, une seconde chance lui est accordée, elle prouve ainsi qu’elle peut évoluer dans un monde d’homme et dans ce sport professionnel.

Tout au long de la série, Baker doit surmonter plusieurs épreuves et défis. Comme lorsqu’elle se remet en question lors d’une participation inattendue au Match des étoiles et la fois où elle s’écroule complètement sous la pression après avoir signé un contrat avec la marque Nike.

De plus, les épisodes comportent différents « retours en arrière » qui réfèrent en majorité à l’enfance de Ginny et à sa vie dans le baseball mineur. Il est ainsi possible de constater que son père, de nature autoritaire, en est pour beaucoup dans sa carrière et qu’il travaillait sans relâche avec elle. Malgré son succès, la jeune femme ressent beaucoup de solitude, ce qui s’avère être difficile pour elle. Cependant, cela lui a permis de se créer une certaine carapace. Elle peut compter sur l’appui de son agent, Amelia Slater (Ali Larter), qui fait un grand travail pour elle derrière les projecteurs.

En écoutant la série Pitch, il est possible d’en tirer des leçons. Le simple fait de voir évoluer un personnage aussi fort que celui de Ginny Baker qui ne cesse de briser les barrières inspire le courage et la détermination. Par ailleurs, la chanson-thème elle-même, composée par Black Violin, porte le nom de « No Fear » (« Aucune peur ») et fait référence à l’audace de la protagoniste. Ensuite, elle prouve que le travail acharné est la clé pour réussir même si l’on est doté d’un grand talent. Finalement, la série, dans son ensemble, démontre que la pression a un impact non négligeable sur nos actions et peut aller jusqu’à nous faire craquer. Il est tout à fait normal de vivre des moments plus difficiles et demander de l’aide n’est pas un signe de faiblesse, bien au contraire.

 

Crédit photo de l’image de couverture.

Texte révisé par Louis-Alexis Couture et Malika Schneider.

Catégorie de l'article:
SPORT

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *