Des histoires sportives portées au cinéma  

Écrit par
histoires

Un bon nombre de films de sport ont été réalisés depuis les années 2010. Parmi eux, plusieurs sont inspirés de faits réels. Qu’ils soient choquants ou non, ils savent en captiver plus d’un. Les lignes qui suivent présentent ainsi de ces histoires vécues qui ont retenu l’attention au cours des dernières années.

10 secondes de liberté, version française de Race (2016)

Ce drame biographique réalisé par Stephen Hopkins porte sur ce qui a mené l’Afro-américain Jesse Owens à participer aux Jeux olympiques de Berlin en 1936. L’histoire commence en 1933 lorsque le coureur personnifié par Stephan James quitte sa copine et leur petite fille et se dirige vers l’Université de l’Ohio dans le but de s’entraîner sous les ordres de Larry Snyder (Jason Sudeikis). Il veut du même coup rapporter davantage d’argent à la maison en étant plus instruit et en gagnant des compétitions d’athlétisme.

L’entraîneur se rend vite compte du grand talent d’Owens qui fracasse des records dans différentes épreuves comme celle du 100 verges et du saut en longueur. Tout au long de sa jeune carrière, l’athlète fait abstraction des commentaires haineux et discriminatoires à son endroit et, trois ans plus tard, réalise son rêve olympique. Malgré une fermeture de l’Allemagne d’Adolf Hitler envers les Juifs et les personnes de couleur, Owens tente de récolter des médailles d’or pour son pays qui l’accepte de plus en plus.

42 (2013)

Ce film de Brian Helgeland fait le portrait de l’histoire de Jackie Robinson, le premier homme noir à jouer au baseball majeur. Le titre du long métrage fait d’ailleurs référence au numéro qu’il a porté pendant sa carrière. L’histoire s’amorce en 1945 lorsque le président des Dodgers de Brooklyn, Branch Rickey (Harrison Ford), désire la présence d’un joueur noir dans son équipe. C’est alors qu’il recrute Robinson (Chadwick Boseman) évoluant à Kansas City. Ce dernier n’est aucunement apprécié à son arrivée avec le club-école des Dodgers, les Royals de Montréal et se fait rapidement dire qu’il n’a pas sa place dans le baseball professionnel.

histoires

Crédit photo : http://claudiopinto5.blogspot.ca/2013/04/42-la-vie-de-jackie-robinson.html

En 1947, il joue un premier match avec la formation de Brooklyn, ce qui ne plaît pas. Par contre, il passe par-dessus les commentaires et gestes haineux et discriminatoires à son endroit et connaît des performances à la hauteur de son talent. Au fil de la saison, le célèbre numéro 42 se fait de plus en plus intégré et apprécié par ses coéquipiers et devient un modèle pour tous les jeunes joueurs de ce sport.

Commotion, version française de Concussion (2015)

 Ce long métrage réalisé par Peter Landesman en est assurément un qui choque. Commotion relate l’histoire du docteur en neurologie et pathologie Bennet Omalu (Will Smith), un Nigérien vivant à Pittsburgh, aux États-Unis. Son travail consistant à faire des autopsies, il amène le docteur à faire une découverte qui a un impact dans le monde du football. En 2002, après la mort de la légende des Steelers, Mike Webster, personnifié par David Morse, qui avait de nombreux problèmes cérébraux que nul ne pouvait expliquer, son cerveau est examiné par Omalu. S’en est suivi, au cours des années suivantes, le décès de plusieurs autres joueurs de la National Football League (NFL) qui avaient les mêmes problèmes que Webster.

histoires

Crédit photo : http://www.comingsoon.net/movies/trailers/633949-concussion-international-trailer-featuring-will-smith#/slide/1

La découverte du Dr Omalu de la maladie d’encéphalopathie traumatique chronique liée à la pratique du football attire les foudres de la NFL qui soutient qu’il n’y a aucun lien entre la pratique de ce sport et cette maladie neurologique et qui fait tout pour mettre fin à la carrière du docteur. Toutefois, ce dernier peut compter sur l’appui du Dr Julian Bailes (Alec Baldwin) qui était le médecin des Steelers et qui désire connaitre les raisons pour lesquelles il n’a pas pu aider les joueurs qui étaient ses patients et amis.

Rush (2013)

Le film biographique sportif réalisé par Ron Howard est consacré à la rivalité entre deux pilotes de course automobile soit le Britannique James Hunt (Chris Hemsworth) et l’Autrichien Niki Lauda (Daniel Brülh). Les deux hommes se rencontrent pour la première fois lors d’une course de Formule 3 en 1970. Lors de celle-ci, une collision survient entre eux, ce qui n’empêche pas Hunt de gagner laissant Lauda en colère. S’en suit l’arrivée des deux pilotes en Formule 1.

histoires

Crédit photo : http://www.hdwallpapers.in/rush_movie-wallpapers.html

En 1975, Lauda devient champion du monde, ce qui motive Hunt, furieux, à vouloir réaliser l’exploit à son tour l’année suivante. Le Britannique et l’Autrichien remportent chacun leur part de course en 1976. Toutefois, un accident tragique survient pendant un Grand Prix dû aux mauvaises conditions météorologiques et compromet la vie et la carrière de Lauda. Malgré tout, il revient sur la piste durant la même saison et la compétition entre lui et Hunt repart de plus belle pour le titre de champion du monde.


Texte révisé par : Bertrand Kanga

Crédit photo de l’image de couverture.

Catégorie de l'article:
CULTURE · SPORT

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *