Juliette et Chocolat : déception bien masquée

Écrit par
Juliette et Chocolat

Cette semaine, j’ai décidé d’orienter mon style d’écriture vers quelque chose de plus personnel, et aussi parce que ça fait du bien de se lâcher « lousse » de temps en temps ! J’ai donc décidé de vous partager mon expérience à la chocolaterie Juliette et Chocolat qui fût marquée par des bons et des mauvais points.

La semaine passée, étant donné que nous étions en relâche de l’université, j’ai décidé de me garder un petit moment pour aller décompresser dans la région de Montréal avec une amie. On s’était prévu la plus belle activité pour une journée pluvieuse en ce début novembre : manger en ville et magasiner. Étant donné que j’avais entendu de bons commentaires sur l’endroit (et parce que chocolaterie et moi, c’est oui à chaque fois) on a décidé de tenter l’expérience.

Je dois admettre qu’une fois que nous sommes arrivées sur place, l’endroit était chaleureux et coquet, tout comme le nom de la chocolaterie. Bien que la salle était remplie, il n’y avait personne qui attendait devant nous et une odeur enivrante emplissait le restaurant, ce qui nous a convaincu de rester.

Juliette et chocolat

L’exemple classique du menu dessert dont la fameuse crêpe « l’écureuil » (Crédit photo : site officiel de Juliette & Chocolat)

À travers un menu assez élaboré, notre choix s’est arrêté sur deux crêpes à partager, dont une repas et l’autre dessert, histoire de goûter la marque du commerce ! Là où j’ai été malheureusement déçue, c’est dans le service qui a été extrêmement long. Nous sommes arrivées vers 12h30 un samedi. Je dois avouer que c’est la période la plus achalandée de la semaine, mais un fait demeure : la salle est petite et le menu est une variante de mets dans la catégorie crêpes et compagnie. Je n’arrive donc pas à comprendre pourquoi nous avons passé deux heures au restaurant dont les trois quarts du temps ont été de l’attente.

Par ailleurs, notre crêpe repas était sèche et manquait de saveur, donc l’attente a été encore plus décevante. Heureusement, celle que nous avions commandée en dessert était succulente, comme quoi la chocolaterie fait honneur à sa réputation.

Finalement, je couronnerais le tout en soulignant que la gestion du « rush » n’est définitivement pas leur point fort, par contre, l’aspect découverte en vaut le détour pour un petit arrêt gourmand chez tous ceux qui ont la dent sucrée.

Juliette et chocolat

L’endroit idéal pour amener vos tout-petits (Crédit photo : Google image)

P.S.  Je vous conseille la crêpe «l’écureuil», qui en vaut grandement la peine !

Article révisé par : Bertrand Kanga

Crédit photo de l’image de couverture.

Catégorie de l'article:
ART DE VIVRE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *