La beauté, au fond c’est quoi ?

Écrit par

Tous les goûts sont dans la nature dit-on. Mais pourtant, on ne cesse de se faire casser les oreilles avec les standards de beauté et du fait qu’ils sont inatteignables. 

On critique d’une part, les magazines, à l’effet que les photographies sont faussées par les retouches, tandis que le traditionnel défilé de Victoria’s Secret en a rendu plus d’une jalouse, au début du mois décembre dernier. Léa Clermont-Dion et son documentaire Beauté Fatale amène une réflexion sur cette obsession d’apparence parfaite.

Taille, poids, mensuration, couleur de cheveux, des yeux, de peau… Il n’y a pas un seul aspect sur lequel on peut avoir l’esprit tranquille ! Le documentaire Beauté Fatale met à l’avant le passé de Léa Clermont-Dion, qui a déjà vécu des troubles reliés aux exigences de beauté projetées par la société. Elle nous fait part de cette partie de sa vie alors que sa mère explique même la difficulté pour une personne de l’entourage, de vivre une situation comme celle-ci. Ces troubles sont une obsession mentale à ne pas prendre à la légère et qui parfois même, deviennent dangereux pour la survie. Il faut souffrir pour être belle, dit-on aussi, mais à quel prix ? Le documentaire se poursuit par des discussions avec différents professionnels en esthétique, chirurgie et finalement quelques comédiennes partageant leurs opinions sur le sujet.

La quête d’un autre « soi » est beaucoup plus présente que l’on pense et pas seulement auprès de la population féminine comme on pourrait facilement le croire. Vous connaissez l’expression du gazon qui est toujours plus vert chez le voisin ? J’ai cette image lorsqu’on parle d’idéal de beauté. Une femme à la chevelure frisée passera près d’une heure à se défriser la tête, tandis qu’une autre en passera tout autant à se les boucler. Il existera toujours un petit quelque chose à envier chez l’autre et étonnement, même pour une personne qui paraît parfaite à nos yeux. Les mannequins de Victoria’s Secret ne sont-elles pas l’image même de la perfection féminine ? Pourtant, elles aussi éprouvent cette pression de l’image puisqu’elles se doivent d’être un modèle alors que la société n’attend rien de moins d’elles que la perfection. Mais en s’y attardant le moindrement, chacune d’entre elles sont différentes autant par leurs cheveux, leurs yeux, leur visage, leur composition corporelle et par dessus tout : ce qu’elle dégage.

Évidemment, elles ont un corps à faire rager. Mais la beauté n’est-elle pas dans ce qu’une personne projette ? Même la plus belle des mannequins n’aura aucun éclat en ayant la tête basse et les épaules rondes… La confiance en soi : c’est ça la vraie beauté d’une personne. Un sourire, un éclat de rire ou même un regard peut tout changer d’une personne. Oui, un peu de maquillage ou un nouveau morceau de vêtement peut aider à se sentir belle et féminine, mais ça fait partie des petits plaisirs d’être une femme non ? Nos hommes, on les aime « hommes » tout autant qu’on aime être « femme » après tout !

La beauté, c’est comme n’importe quoi, il y aura toujours des excès et chacun a ses propres goûts et limites quant à l’apparence. Il s’agit de demeurer sain dans ses choix et d’apprendre à s’aimer tel quel. Qui a dit qu’il était mal de savoir comment mettre en valeur sa propre beauté ? Au fond, elle est unique à chacun !

Image couverture

Catégorie de l'article:
ART DE VIVRE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *