La danse sur glace, plus fascinante que jamais !

Écrit par
Danse

Les danseurs sur glace canadiens ont toujours eu du succès sur la scène internationale. On peut d’ailleurs penser à Shae-Lynn Bourne et Victor Kraatz, champions du monde en 2003 et dix fois champions canadiens ainsi qu’à Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon, médaillés d’argent aux mondiaux de 2006 et 2007 et détenteurs de cinq titres canadiens. Actuellement, le Canada peut compter sur trois équipes qui sont parmi les meilleures à travers le monde, ce qui est très prometteur en vue des prochains Jeux olympiques d’hiver qui auront lieu dans un peu plus d’un an.

Tessa Virtue et Scott Moir

Après s’être retirés de la compétition pendant deux saisons, Tessa Virtue et Scott Moir ont effectué leur grand retour en 2016-2017. En effet, les champions olympiques de 2010 et médaillés d’or des championnats du monde de 2010 et 2012 ont fait une entrée remarquée dans la saison des Grands Prix en remportant le titre des Internationaux de Patinage Canada. Ils ont aussi été victorieux au Trophée NHK dans lequel ils ont battu deux records du monde, soit celui du nombre de points à la danse courte et celui du nombre total de points. À la finale des Grands Prix, qui s’est déroulée en décembre dernier, les deux canadiens ont remporté leur première médaille d’or dans cette compétition et ont battu leurs propres records mentionnés ci-dessus.

Les deux danseurs sur glace originaires de London en Ontario font équipe depuis près de 20 ans. Ensemble, ils ont multiplié les victoires et les performances mémorables. En plus de leurs titres olympique et mondiaux, ils ont été champions canadiens à six reprises et médaillés d’argent aux Jeux olympiques de 2014. Maintenant sous l’aile de Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon à Montréal, leur objectif est de retourner au sommet du podium lors des prochaines olympiades à Pyeongchang en 2018.

Kaitlyn Weaver et Andrew Poje

Partenaires depuis maintenant dix ans, Kaitlyn Weaver et Andrew Poje ont dû faire face à plusieurs obstacles dans leur carrière, ce qui ne les a pas empêchés de persévérer et de devenir l’un des meilleurs duos au monde au courant des dernières années. Effectivement, Weaver et Poje ont vécu des déceptions et subi quelques blessures avant de remporter la finale des Grands Prix de 2014 et 2015 de même que les Championnats canadiens de 2015 et 2016. Parmi les autres faits saillants de leur carrière, en 2014, ils ont été médaillés d’argent aux mondiaux et, en 2015, ils ont récolté le bronze.

Depuis l’été 2016, Weaver et Poje comptent sur l’arrivée de l’entraîneur et chorégraphe russe Nikolai Morozov dans leur équipe pour continuer à grimper les échelons. Ils voyagent désormais entre les États-Unis et la Russie pour s’entraîner. Le duo canadien a réalisé ces changements importants au bon moment avant les Jeux olympiques de 2018 qui sont dans leur mire après avoir terminé 7e à ceux de 2014. Ils ont d’ailleurs bien amorcé la saison 2016-2017 en gagnant la médaille de bronze à la Coupe Rostelecom et la médaille d’argent à la Coupe de Chine.

Piper Gilles et Paul Poirier

Réputée pour son originalité, la paire formée par Piper Gilles et Paul Poirier œuvre sur la scène internationale depuis six saisons. Entraînée notamment par Carol et Jon Lane dans la région de Toronto, elle se retrouve dans le top 10 mondial depuis 2014. En 2015, Gilles et Poirier ont atteint le 6e rang au Championnat du monde, ce qui a été leur meilleure performance en carrière.

Triple médaillé d’argent aux Championnats canadiens, le duo a beaucoup travaillé sur sa technique au cours de l’été, ce qui s’est transposé dans leurs notes lors des Internationaux de Patinage Canada en octobre dernier pendant lesquels le duo a atteint la troisième marche du podium. Lors du Trophée Éric-Bompard, leur seconde compétition de la saison 2016-2017, la paire a une fois de plus remporté la médaille de bronze même si elle n’a pas livré la performance souhaitée. Ayant raté de peu les derniers Jeux olympiques, Gilles et Poirier ont certainement comme objectif de participer aux prochains.

 

Crédit photo de l’image de couverture.

Texte révisé par Malika Schneider.

Catégorie de l'article:
SPORT

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *