La FPJQ t’invite à son congrès

Écrit par

Le mois prochain, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) tiendra son congrès annuel ici même, à Québec. Du 20 au 22 novembre, les membres de l’organisation sont conviés au Château Frontenac pour une fin de semaine de rencontres, de conférences et d’atelier. Bonne nouvelle, cher étudiant en communication, tu y es aussi invité.

L’ensemble des activités proposées se rejoint sous le thème «Le virage numérique: et après?». L’inscription peut se faire en ligne et des tarifs étudiants sont mis à ta disposition. Pour un étudiant non membre, c’est 80$. Pour tout le réseautage que tu peux y faire et toutes les connaissances que tu peux y acquérir, crois-moi, c’est une aubaine. Un investissement, plutôt. Voici un tour d’horizon de la programmation.

Vendredi 20 novembre (9h-21h)

La première journée débute avec quelques ateliers. Ils traiteront, entre autres, de montage vidéo avec Maxime Bélisle de La Presse +, du métier de recherchiste avec Micheline Fortin de Radio-Canada et d’analyse politique avec la journaliste Emmanuelle Latraverse.

Ce qui est vraiment intéressant pour toi, futur communicateur, c’est le speed dating de l’emploi. En fin d’après-midi, étudiants et professionnels sont invités à se rencontrer dans une ambiance décontractée, l’occasion idéale pour se connaître et se faire connaître. Directeurs de l’information, chefs de pupitre et rédacteurs de nombreux médias seront présents.

Samedi 21 novembre (7h30-18h)

Samedi, c’est la grosse journée du congrès. Elle sera entièrement dédiée à différents panels et ateliers. Les thèmes des réseaux sociaux, de la radio parlée à Québec et du fact-checking seront notamment abordés.

J’aimerais attirer ton attention sur la conférence de Marie-Maude Denis, coanimatrice de l’émission Enquête, intitulée «Marie-Maude Denis livre ses secrets pour percer en journalisme». Quoi demander de plus pour un étudiant comme toi. Si le titre ne suscite pas ton intérêt, tu mens.

C’est Jean-René Dufort qui clora la deuxième journée du congrès avec le gala de remise de prix. Les prix Antoine-Désilets et Judith-Jasmin seront remis au cours de la soirée, en plus du Prix Hommage.

Le congrès se terminera avec l’Assemblée générale de la FPJQ le dimanche matin.

Il s’agit d’une occasion en or pour élargir ses horizons sur le métier du journalisme. Tu pourras t’écarter des théories de l’université pour t’immerger de concret le temps d’une fin de semaine.

Pour toutes les informations, rendez-vous au http://www.fpjq.org/congres/.

Image couverture

Catégorie de l'article:
COMMUNICATION

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *