L’application Urbz : un babillard virtuel

Écrit par

Urbz est une application mobile qui permet de diffuser un message aux gens près de nous. Elle compte déjà plusieurs centaines d’utilisateurs et est disponible depuis quelques jours sur l’Apple Store. Il est possible pour tous les étudiants de l’UL de l’utiliser gratuitement selon leurs besoins.

Il y a un mois environ, Terence Tyr lançait une application tout aussi originale que pratique, Urbz. Entrevue avec celui qui souhaite décloisonner les communications sur le campus.

Comment décririez-vous Urbz ?

Urbz, c’est une application de messagerie de proximité qui est très simple à utiliser. Elle permet aux utilisateurs de diffuser un message quelconque aux personnes près d’eux pour vendre un objet, se trouver un partenaire sportif ou encore de se mobiliser rapidement.

Selon vous, quel est le point fort de cette application ?

En plus d’être gratuite, la force de frappe qu’elle procure est la même pour tous les utilisateurs. Contrairement à Twitter ou à Facebook, où le nombre d’abonnés ou d’amis influence grandement la diffusion d’un message, avec Urbz, tous les utilisateurs ont la même portée et sont libres de diffuser leur message. Sur Urbz, il n’y a aucune notion de popularité, la base du concept est vraiment la proximité. De plus, nous restons très basic. Les utilisateurs peuvent s’approprier l’application, en l’utilisant en fonction de leurs besoins et du lieu où ils se trouvent.

Urbz

© Urbz

Comment vous est venue l’idée de cette messagerie de proximité ?

L’idée m’est venue ici, quand je vivais aux résidences. J’y ai passé trois sessions et, comme tous les étudiants étrangers, j’avais besoin de plusieurs objets, allant du frigo à la calculatrice.   Je trouvais que nous manquions de contacts et de ressources. Québec est également un très bon endroit pour lancer une application, ça bouge beaucoup au niveau entrepreneurial. Au Québec, il y a aussi une notion de distance qui n’est pas la même qu’en France. Les distances ici ont beaucoup d’importance et peuvent être une barrière majeure, spécialement pour les étudiants étrangers, qui ne sont pas véhiculés.

Quelles sont, grosso modo, les étapes de création pour une application ?

Après que l’idée soit née, c’est bien d’avoir un cahier des charges assez précis. Tout dépend de qui va concrètement développer ton application. Personnellement, je suis incapable de développer une telle chose seul. Heureusement, mon frère travaille dans le milieu web et s’est chargé des aspects les plus techniques. En plus, en ce moment, il y a un mouvement qui tente de démocratiser le développement d’application et de rendre le processus plus simple et accessible à tout le monde en utilisant les mêmes outils que pour créer un site web, ce qui nous a permis de gagner du temps.

Pour ceux qui n’ont pas dans leur entourage quelqu’un capable de développer une application, différents événements permettent de recruter des gens pour aider le projet à se concrétiser, je suis notamment passé par le Start-up week-end (http://quebeccity.startupweekend.org).

Finalement, j’ajouterais que les délais sont longs, alors il faut beaucoup de patience et de persévérance. Urbz a mis environ deux, trois mois avant de voir le jour, alors que ce n’est pas une application très exigeante d’un point de vue technique.

Quel genre d’avenir attend Urbz ?

Pour l’instant, l’application est disponible seulement à Québec et est active sur le campus de l’Université. Éventuellement, nous souhaitons donner accès à des rabais de commerces de la Capitale et, dans le futur, nous espérons élargir nos frontières.

urbz

© Terence Tyr

L’équipe Urbz est composée de trois membres. D’abord, Terence Tyr (cofondateur), diplômé d’une maîtrise en finance de l’université Paris 1 Pathéon-Sorbonne et du MBA finance de l’Université Laval. Il veille surtout à la promotion de l’application Urbz. Ensuite, son frère, Théo Tyr (cofondateur), se charge principalement de l’interface avec l’utilisateur. Finalement, Virginie Collombon, développeuse, s’occupe de l’aspect communication avec le serveur et de la base de données. Théo et Virginie vivent tous deux à Paris et travaillent de là-bas.

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site web officiel http://urbz.co

Vous pouvez également télécharger l’application sur Apple http://urbz.co/ios ou sur Android http://urbz.co/android

Image couverture : Terence Tyr

Articles tagués:
· · · · · ·
Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *