Le hygge, la clé du bonheur selon les Danois

Écrit par

Depuis quelques années déjà, le Danemark est mondialement reconnu comme le pays dont les habitants sont le plus heureux. Mais qu’est-ce qui explique que le peuple danois soit en général plus heureux que les autres?

Meik Wiking, directeur de l’Institut de recherche sur le bonheur à Copenhague (Oui, oui! le bonheur est tellement important pour les Danois qu’ils ont même un institut de recherche qui se penche sur la question.), répond à cette interrogation par un concept : le hygge (prononcé hou-ga). Dans son ouvrage Le livre du hygge, il explique par quels moyens les citoyens du Danemark agrémentent leur quotidien avec des touches de joie et de réconfort, un mode de vie que les plus stressés et mélancoliques d’entre nous gagneraient grandement à connaître.

Selon l’auteur, le terme danois « hygge » n’a pas d’équivalent dans les autres langues : il ne se traduit pas; il se ressent, se vit. Le hygge se trouve dans la chaleur d’un feu crépitant, dans un café que l’on déguste à l’intérieur par un jour de tempête ou dans les précieux moments passés avec nos proches à partager un repas ou à jouer à des jeux de société. Le hygge est fait de confort, de rires et de lumière.

D’ailleurs, l’ouvrage consacre un chapitre complet à la lumière. En effet, les Danois considèrent que l’éclairage est une composante centrale de la bonne humeur. Leur secret est le suivant : pas question de vivre sous l’éclairage blanc et froid de néons, que ce soit à la maison ou au travail. Au contraire, la source de lumière idéale pour eux est la bougie et sa chaude lueur. Par ailleurs, ils sont d’avis que, pour une ambiance réconfortante, mieux vaut plusieurs petites sources de lumière dispersées dans une pièce qu’une seule. Les gens du Danemark sont tellement obsédés par l’éclairage ambiant et son impact sur l’humeur qu’ils ont même leurs architectes chouchous qui sont devenus célèbres grâce à la conception de lampes dont le design permet l’éclairage hygge optimal, c’est-à-dire chaud et doux.

À part la lumière, quels éléments de la vie courante se voient attribuer leur propre chapitre? Pour les Danois, la réponse à cette question semble être une évidence : le vivre-ensemble, la nourriture, l’habillement, la décoration intérieure et la fête de Noël. Effectivement, selon eux, aucun temps n’est plus de qualité que celui passé avec ceux qu’on aime à avoir du plaisir et à se créer des souvenirs.

En fait, cette notion est directement liée à celle de la nourriture, car, comme l’auteur l’explique, cuisiner est l’activité la plus propice pour passer du temps agréable entre amis. Chez les Danois, lorsque quelqu’un reçoit famille et amis pour souper, il est inconcevable qu’il prépare seul le repas. Ce qui fait de la soirée un moment si hygge, ce n’est pas le fait de manger ensemble, mais bien de faire à manger tous ensemble. De plus, lorsque vient le temps de cuisiner, ils croient que plus un plat prend du temps à concocter, plus il est hygge. C’est tout le processus, incluant les arômes qui émanent du four et la pâte à gâteau qu’on lèche à même la spatule, qui est réconfortant.

Quant aux vêtements et à la maison, ils sont hygge s’ils sont confortables. Meik Wiking suggère même l’installation d’un hyggekrog dans son foyer, c’est-à-dire un petit coin douillet paré de coussins et de couvertures où l’on se réfugie pour lire un bon livre en buvant un chocolat chaud.

Et la fête de Noël, qu’est-ce qui la rend hygge? C’est simple, elle est un rassemblement de tous les éléments réconfortants que les Danois intègrent à leur vie quotidienne à l’année longue : le temps passé avec ses proches, la bonne nourriture, les décorations donnant un aspect chaleureux aux demeures, les vêtements chauds et confortables ainsi que plusieurs jours de congé qui permettent de se consacrer à la détente pendant le temps des fêtes. Ce n’est pas tout, le Danemark a ses propres traditions hivernales pour rendre Noël encore plus hygge. L’une d’entre elles, la bougie de l’Avent, incorpore d’ailleurs la lumière de manière directe puisqu’elle consiste à inscrire les dates du 1er au 24 décembre sur une chandelle et de l’allumer chaque jour de sorte que la cire fonde jusqu’au trait qui indique la journée actuelle.

Pour ceux qui planifient une visite à Copenhague, l’ouvrage propose même une liste des endroits incontournables de la ville pour les amateurs de hygge. Mais pas besoin d’aller jusqu’au Danemark pour adopter ce mode de vie, car il est bien simple : il est dans tout ce qui rappelle et fait ressentir la chaleur. Il ne suffit que d’y accorder plus d’attention et d’apprendre à décrocher pour dédier plus de temps à son bonheur.

Crédit des photos : pixabay.com

Source: Le livre du hygge, Meik Wking (2016)

 

Articles tagués:
· · · · ·
Catégorie de l'article:
ART DE VIVRE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *