Le Salon des communications : Plus que de simples conférences!

Écrit par

Le Salon des communications revient le 2 avril prochain pour une 21e année. Cette fois-ci, c’est au Musée de la civilisation que s’organise une nouvelle édition haute en couleurs et en surprises pour les étudiants en communication. J’ai rencontré une des directrices, Isabelle Dutrisac, pour connaitre les préparatifs de l’évènement.

L’ancienne vice-présidente logistique et maintenant codirectrice du Salon des communications, Isabelle Dutrisac, souhaite « offrir la meilleure initiation au monde professionnel des communications » à tous les étudiants, même ceux de l’extérieur du baccalauréat de l’Université Laval. En effet, les étudiants de Sherbrooke, UQAM, Concordia et Trois-Rivières seront sollicités pour assister à l’évènement. Durant toute une journée, des conférences, des ateliers et un cocktail réseautage permettront à tous de jouir d’une formation professionnelle gratuitement.

À quoi s’attendre cette année?

Le Salon des communications innove avec presque autant de conférences que d’ateliers. Sept ateliers qui touchent autant les relations publiques et la publicité que le journalisme. L’atelier publicitaire, qui fut énormément populaire lors de la 20e édition, donnera la chance aux étudiants d’être jumelés avec un des huit publicitaires invités pour la création d’un pitch. « Le but est qu’ils soient capables de travailler avec des professionnels d’agence », explique la codirectrice. Une nouveauté cette année : une table de ronde des médias sociaux. « On veut prouver qu’avec les médias sociaux, on peut faire de la publicité gratuite et efficace », continue-t-elle. Elle prend en exemple Marilou la créatrice du blogue Trois fois par jour, qui n’est pas encore confirmé à l’évènement. Cette jeune entrepreneuse a « bâti son entreprise à partir des médias sociaux », ce sont des professionnels de ce genre que recherche l’équipe de relations publiques du Salon affirme Mlle Dutrisac.

L’IPod Battle est aussi de retour. « Cette année, on veut que ça soit deux personnes d’une agence contre deux étudiants en communication. On veut un challenge », m’explique la codirectrice.

Un atelier sportif

Oui, cette année, les directrices souhaitent rejoindre les gars du baccalauréat en organisant un atelier sportif avec des journalistes de RDS et TVA Sports.

Et, le président d’honneur?

 En 2014, c’est le publicitaire Justin Kingsley qui fut le président d’honneur de la 20e édition. Quoique méconnu de la plupart, il fut le conférencier le plus aimé de la journée. Cette année, l’équipe du Salon des communications recherche quelqu’un qui aura aussi un tel impact.

« Si on prend quelqu’un de connu, il faut qu’il ait touché à plein de facettes de la communication pour être capable de livrer. Sinon, on vise une personne pas nécessairement connue, mais qui a un CV juste incroyable »

Encore de la controverse cette année?  

 L’année dernière, le Salon des communications avait été critiqué parce que pour la première fois en 20 ans, l’évènement sortait du campus. Un critère qui se répète cette année. Mais, cet aspect ne semble aucunement inquiéter l’équipe pour cette édition en déplaçant le Salon toujours aussi loin, soit au Musée de la civilisation. La controverse n’a pas affecté l’évènement au mois de mars dernier. Isabelle Dutrisac explique que ce fut un succès phénoménal et que beaucoup d’étudiants se sont déplacés. Elle ajoute que « oui, on va peut-être perdre du monde à cause que ce n’est pas à l’université. Mais, avec toute la notoriété que ça nous donne, on va payer le nombre d’autobus qui partent de l’université jusqu’au musée, aller-retour, qu’il faut ».

Que du changement!

Un nouveau logo, un nouveau site internet, plus d’évènements de financement et encore plus de popularité, les directrices Isabelle Dutrisac et Anne-Sophie Hudon Bienvenue mettent la barre extrêmement haute pour les futures années du Salon des communications, mais également pour les autres comités du baccalauréat. Le 2 avril prochain, le Musée de la civilisation risque fortement d’être envahi de communicateurs en quête de savoir, ce qui ferait de cette édition une des plus fructueuses.

Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *