Les JUNO 2015: la musique canadienne à l’honneur

Écrit par

Le 15 mars dernier, les grands noms de la musique canadienne se sont réunis au Centre FirstOntario, à Hamilton en Ontario, dans le cadre de la cérémonie des prix JUNO. Chaque année, ce gala récompense les bons coups des interprètes, des groupes, des producteurs, des compositeurs et des artisans de la musique d’ici et d’ailleurs. Pour ceux qui ont manqué la soirée, je vous la présente en version accélérée.

L’animation était assurée cette année par le seul et l’unique Jacob Hoggard, chanteur du groupe Hedley. Malgré quelques maladresses sur scène, il semblait tout à fait à l’aise et naturel. Il a réussi à nous faire rire maintes et maintes fois grâce à sa belle énergie et son charisme.

juno 2015

Numéro d’ouverture d’Hedley

Par contre, ce qui nous intéresse vraiment, ce sont les grands gagnants de la soirée. Ma découverte de la soirée est sans contredit le groupe Arkells, qui a remporté les prix « Groupe de l’année » et « Album rock de l’année ». Accueillis en héros dans leur ville natale, ils ont livré une performance musicale de Come to the Light digne de leurs victoires. De son côté, la jeune Keisza s’est particulièrement démarquée en décrochant les prix pour le meilleur album dance, en plus d’être nommée « Révélation de l’année ». Elle a fait lever la foule avec les airs bien connus de son succès Hideaway et nous a fait découvrir sa voix dans toute sa splendeur avec sa chanson Sound of a Woman. Dominant les nominations, le groupe Magic! a mérité le prix de « Révélation de l’année – Groupe » et leur chanson Rude a été sacrée chanson de l’année. Même avec leurs smokings marins au style un peu douteux, ils ont interprété avec brio deux extraits de leur répertoire. Brillant de leur absence, Leonard Cohen et Michael Bublé ont respectivement décroché les JUNO pour « Album de l’année » et le prix du public. Mention spéciale à notre Bobby Bazini du Québec qui nous a complètement charmés par la simplicité de sa prestation de Bubble Gum. Il n’a peut-être pas remporté le prix de « Révélation de l’année », mais on l’aime quand même!

juno 2015

Le groupe de l’année Arkells

The Weeknd a certainement ressorti du lot durant la remise de prix. En plus d’avoir été sacré « Artiste de l’année », il a livré une incroyable prestation de sa chanson Earned it, tirée de la bande sonore du film Fifty Shades of Grey.

Tout compte fait, la véritable vedette de la soirée ne fut nul autre qu’Alanis Morissette. Son album Jagged Little Pill, ainsi que l’ensemble de son travail pour l’industrie de la musique canadienne a été souligné durant la soirée. Elle s’est finalement taillé une place au Panthéon de la musique canadienne. Inspirante et inspirée, elle a partagé avec le public un discours chargé d’émotions et a reçu une ovation debout. En guise de clôture, elle a livré au public un medley de You Learn, Mary Jane et You Oughta Know. Elle a encore une fois prouvé qu’elle est et restera une icône de la musique canadienne.

Juno 2015

Alanis Morissette

Bref, les JUNO 2015 ont été marqués par une tonne de performances mémorables. On n’a même pas eu le temps de s’ennuyer avec des discours interminables! On peut dire que c’était une soirée pas gênante du tout pour la scène musicale canadienne, regroupant sous un même toit tous les genres et toutes les époques. C’est sans prétention que les artisans canadiens ont prouvé une fois de plus qu’ils n’avaient pas à être intimidés par l’imposante machine américaine. Ce qu’on produit, écrit et interprète ici, c’est bon et on peut en être fiers.

Pour la liste complète des gagnants ainsi que des vidéos de la soirée, visitez le http://www.junos.ctv.ca/

Photo couverture 

Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *