L’importance de l’achat local

Écrit par
consommation locale

Le Québec compte des milliers de créateurs et artisans talentueux, d’agriculteurs passionnés et d’entrepreneurs impliqués dans la communauté. Comme consommateur, nous avons le pouvoir d’encourager les entreprises d’ici, de créer une richesse collective afin de permettre à de nombreux propriétaires d’entreprises de continuer à innover pour faire rayonner le Québec.

Local (adj) : Particulier à un lieu, une région, un pays

Malgré cette définition du Larousse, il n’existe pas de consensus concernant les frontières de ce qui est local et ce qui ne l’est pas. L’achat local, en général, est le fait de se procurer des biens conçus, fabriqués, cultivés ou transformés dans un endroit géographiquement rapproché du lieu d’où ils seront vendus et consommés. Ainsi, il s’agit, entre autres, des aliments du Québec, des bijoux et vêtements des créateurs québécois, des œuvres créées par les illustrateurs, artistes et artisans d’ici et pas d’ailleurs, des cidres et vins du Québec, des produits du terroir ou des objets décoratifs imaginés par de petites entreprises ayant à cœur le développement de leurs régions.

Acheter moins, mais mieux

Il existe une conception qui semble perdurer dans le temps, soit celle disant que les produits québécois sont beaucoup plus chers que les autres. Pourtant, lorsque l’on se donne la peine de comparer, ce n’est pas toujours le cas. L’important, aussi, c’est de faire des choix qui ne sont pas seulement axés sur le court terme. Un vêtement payé 15 dollars qui survit de peine et de misère à un premier lavage n’est pas nécessairement une bonne aubaine. Parfois, payer un peu plus cher pour se procurer un produit mieux fabriqué, ce n’est pas un luxe, mais bien une manière de rentabiliser ses achats.

Bienfaits sociaux et environnementaux

L’un des principaux avantages de l’achat local pour l’environnement est la réduction de la distance nécessaire pour le transport des biens destinés à la vente. Que ce soit pour les aliments, les vêtements ou encore les produits d’usage courant, il est possible de diminuer l’impact écologique de notre consommation en se procurant ces articles chez les marchands locaux, voire directement chez les producteurs via les marchés publics par exemple.

« On considère que les aliments qu’on retrouve sur nos tablettes d’épicerie ont voyagé en moyenne 2500 km, alors même que le Québec compte plus de 29 000 fermes », selon Équiterre.

Bien que les épiceries et autres commerces de détail ont un rôle important à jouer puisqu’ils contrôlent l’offre des produits en magasin, les consommateurs ont également leur mot à dire : le pouvoir de leur porte-feuille. S’il y a une demande de la part des consommateurs, soyez assuré que les commerçants vont ajuster leur offre.

Par ailleurs, la production locale permet de s’assurer des conditions de travail décentes et d’un salaire adéquat pour les travailleurs, les lois québécoises étant présentes pour les protéger d’éventuels abus de la part des employeurs. Malgré les programmes de développement durable mis en place par certaines entreprises, il est difficile d’être pleinement certain des réels efforts faits par les multinationales dans les pays étrangers. Pollution, exploitation des enfants, salaires ridicules et conditions de travail médiocres ne sont que quelques problèmes sociaux qui vont de pair avec les produits peu dispendieux souvent fabriqués dans les pays en voie de développement. En achetant québécois, on s’assure au moins que la production ait été faite de manière éthique et responsable.

Retombées économiques

Lorsque vous achetez des produits québécois, non seulement vous encouragez les petits commerçants et artisans, mais vous contribuez également à l’essor économique de la province. D’abord, ces entreprises embauchent des gens d’ici pour la conception et la production de leur marchandise. Puis, cela permet la création d’emplois dans un second temps, car les petites entreprises et les commerces locaux sont plus enclins à l’approvisionnement local et ils ont besoin de plusieurs services qui sont fournis sur leur territoire, une situation profitable pour tous.

C’est pourquoi, à l’aube de la plus grande période de consommation de l’année, je vous invite à profiter de tous les beaux produits québécois créés  par les entrepreneurs d’ici.

Révisé par Louis-Alexis Couture

Catégorie de l'article:
ART DE VIVRE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *