Je vais le faire… tantôt.

Écrit par
14-pro
Intercom

Voici un domaine dans lequel la plupart des étudiants excellent: la procrastination. Cette habitude que l’on a de remettre vainement à plus tard des tâches à faire a certainement des conséquences négatives dans nos vies.

Pensons à l’anxiété et la sensation de culpabilité que nous pouvons ressentir à cause de cette mauvaise habitude. Voici des outils, en réponse aux excuses les plus fréquentes, qui pourraient vous aider à changer vos habitudes.

J’ai encore beaucoup de temps

À vous qui ne croyez pas être en situation d’urgence, pourquoi ne pas faire l’analyse des expériences précédentes où vous avez réagi de la même façon? Aviez-vous calculé les imprévus, les travaux additionnels, le temps réellement nécessaire pour effectuer le travail et la pondération rattachée? Mieux vaut ne pas penser aux rares fois où la procrastination a pu s’avérer payante. Soyez honnête envers vous-même.

Je travaille mieux sous pression

Oups! Vous l’avez déjà dite celle-là? Moi aussi. Malheureusement, il ne faut pas confondre efficacité et qualité. Un travail réalisé à la dernière minute peut permettre d’obtenir un résultat satisfaisant. Mais pourquoi se contenter d’une note satisfaisante alors que l’on mérite davantage? Ne tombez pas dans le confort d’une note que vous considérez comme seulement « correcte ».

Je « feel » pas, je le ferai demain

Faites l’exercice de vous questionner sur les véritables raisons de votre malaise. Une charge de travail qui vous semble trop grande peut vous causer ce malaise ou de la fatigue. Cela dit, elle sera présente dans votre tête le lendemain aussi. Vous pouvez réduire celle-ci en rédigeant un plan d’action, une analyse du temps que le travail demande et une planification d’une plage horaire pour le faire.

Des outils pour vous aider

  • Parler à un proche de vos projets de la journée. Si vous avez planifié faire un travail ou une tâche et que vous en tenez informée une personne, cela devrait vous offrir une motivation supplémentaire pour réaliser vos objectifs.
  • Faites toujours l’analyse sincère des motifs qui vous poussent à remettre à plus tard et interrogez-vous sur la pertinence de ceux-ci.
  • Commencez le travail le plus rapidement possible même s’il s’agit seulement de la page titre. Dans le cas d’une tâche à faire, un papier décrivant la tâche dans la cuisine, la chambre et l’auto devrait vous convaincre de passer à l’acte.
  • Fixez-vous des objectifs et des récompenses. La motivation n’est pas toujours facile à obtenir alors pourquoi ne pas mettre une récompense au bout du compte? L’image positive que celle-ci vous aidera dans la réalisation de vos projets et vous donnera un sentiment d’accomplissement.
  • L’étude à la maison peut s’avérer une chasse au trésor pour les moins motivés. Si la moindre distraction vous déconcentre de la tâche à faire, trouvez un meilleur lieu de travail.

Bon succès à tous

Pour plus d’information consultez : https://www.aide.ulaval.ca/cms/site/aide/Accueil/Apprentissage_et_Reussite/Difficultes/Procrastination

 

480975_10151165710709033_2029462579_nKarell Picard
Karell_pic@hotmail.com
www.karellpicard.com
@KarellPic

Intercom
Intercom a la chance d’accueillir des rédacteurs motivés au sein de son équipe.
Pour en faire partie, envoyez votre CV ainsi qu’une lettre de motivation à contact@www.intercom-ulaval.com.
Articles tagués:
· · ·
Catégorie de l'article:
VIE ÉTUDIANTE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Intercom