Alex Nevsky : Le chanteur aussi drôle que bon

Écrit par
alex nevsky
Stéphanie Lavoie

Alex Nevsky était de passage à Québec le 28 février dernier pour le spectacle-bénéfice du Festival du Film Étudiant de Québec (FFEQ). L’auteur-compositeur-interprète a donné une excellente performance à guichet fermé devant le public du Cercle.

Accompagné par quatre musiciens, Alex Nevsky a su charmer son public. Il était en contrôle de sa voix puissante. Nevsky a performé tous ces succès, plus ou moins récents, au plaisir de ses fans. On pense ici à: Himalaya mon amour, On leur à fait croire, Mille Raisons et, en rappel, Les Coloriés. Le chanteur variait les rythmes pour un spectacle qui n’était pas monotone du tout. Nevsky a même repris Sweet Home Alabama; et sa choriste, Happy de Pharrell Williams.

Il est arrivé sur scène sans un mot. Mais ce n’était que le temps d’une chanson, car Nevsky est très généreux et chaleureux avec son public. Entre chaque pièce, on avait droit à son humour déjanté. Et pourquoi pas une chanson à répondre légèrement malaisante avec un spectateur? Plus de rires que de mal. Ce spectacle n’était certainement pas que musical.

Doloréanne en première partie

Le groupe Doloréanne, originaire de la Ville de Québec, était présent pour la quatrième fois au spectacle-bénéfice du FFEQ. « C’est toujours un honneur de travailler avec le festival », affirmait le leader du groupe, Émile Brassard-Gourdeau. Leur style est parfois soft-rock, parfois folk. Ce groupe sait marier violon et guitare électrique.

Lors du spectacle, Doloréanne a aussi joué pour la première fois son nouveau simple « Émilie », une ballade pop. La voix du chanteur monte parfois dans les aigus, mais est toujours en contrôle.

Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Intercom