Présentation «Shock» au Creative Morning de Québec

Écrit par
dgf
Audrey F. Nadeau

Poète-slameuse et militante pour les droits autochtones et environnementaux, Natasha Kanapé Fontaine a su faire entendre la voix de la relève autochtone au Creative Morning de Québec vendredi dernier dans la salle de Bal du Concorde. Il est difficile d’être demeuré indifférent à la situation par cette conférence au thème : Shock.

Ses mocassins à la main, elle s’exprime : «Je suis une femme autochtone, je suis une descendante. Héritière d’une mémoire qu’on a tenté d’éradiquer. Héritière d’une mémoire d’un pays qu’on a oublié. Nous devons retourner à ce pays. Nous devons, ensemble, retourner à ces mémoires et les honorer en se souvenant sur quelle base ce pays a été créé. Je vous souhaite d’entamer un dialogue avec les Premières Nations à partir d’aujourd’hui. J’espère que le Québec sera en mesure de montrer l’exemple et de collaborer dans la sincérité, l’authenticité et l’écoute». Ces paroles ne sont qu’une partie du touchant témoignage qu’a livré, la tête haute, la conférencière sur la situation actuelle des premières nations et sur l’abus qu’ont subi les femmes autochtones.

Celle-ci nous mentionne que la Loi sur les Indiens se dit être à leur avantage mais, pour reprendre ses mots, «leur tord le coup» en les empêchant d’avoir leur propre système et leur propre façon de voir les choses. Elle annonce que les plus jeunes entrent avec beaucoup plus de connaissances qu’elle-même et que ceux-ci pourront faire craquer et abolir cette loi. «Je ne resterai pas une crise d’Oka, enfermée dans un livre d’histoire de toute façon».

C’est sur ces paroles émouvantes que Natasha clôt la conférence du 35e thème du Creative Morning avec l’espoir de se faire entendre et de faire bouger les choses.

Les Creative Mornings offrent des conférences gratuites à chaque avant-dernier vendredi du mois dans une centaine de villes situées sur cinq continents.  Le thème varie chaque mois, mais est le même dans toutes les villes.

Participerez-vous au prochain?

 

Crédit photo : Elias Djemil

 

Audrey F. Nadeau
De sa particulière initiale « F. », Audrey F.Nadeau est lunatique et flotte sur son nuage de licorne… Étudiante à temps partiel au BAC en communication publique, elle aime rire un peu, beaucoup, passionnément, à la folie! Folie, ce qui la représente assez bien de par son côté fofolle. D’un autre côté, c’est une passionnée du travail bien fait et elle met du cœur dans les projets qu’elle entreprend. Amoureuse de la vie et de ses deux chats, c’est par le sport, la lecture et l’écriture qu’elle s’évade de son quotidien.
Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ · COMMUNICATION

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Intercom