Un Jean Leloup débordant d’énergie

Écrit par
Jean Leloup a livré son premier concert à la salle Wilfried-Pelletier de la Place des Arts de Montréal, avec le spectacle « Le Fantôme de Paradis City », le samedi 5 décembre 2015.
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI
Vanessa Loignon

C’est hier soir, le 11 décembre, que Jean Leloup a présenté son premier spectacle solo Le Fantôme de Paradis City au grand Théâtre de Québec.

WOW! Le mot est faible pour décrire les émotions par lesquelles Leloup nous a fait passer lors de son spectacle solo. Le Fantôme de Paradis City, c’est un homme vêtu en noir portant des bottes en cuir et un immense chapeau qui nous a transporté directement à Paradis City.

Nous le savons tous, Jean Leloup est un auteur-compositeur-interprète bourré de talent. Son dernier passage au 37e gala de l’ADISQ en témoigne. En effet, son dernier album, À Paradis City, vendu à plus de 80 000 exemplaires, lui a permis de récolter plusieurs prix dont celui de l’interprète masculin et de compositeur de l’année ainsi que le Félix de la chanson de l’année pour «Paradis City».

Il a débuté son spectacle avec la troisième chanson de son nouvel album, Petit Papillon . Il a enfilé les chansons les unes après les autres en passant par ses vieux hits tels que Le Dôme, Johnny Go, Je joue de la guitare, Décadence et en n’oubliant pas ses nouvelles chansons telles que Willie, Les bateaux et son hit de 2015 À Paradis City .

Source

C’est une première en carrière pour Leloup qui a présenté son spectacle entièrement seul sur scène. Il nous a fait entrer dans son univers déjanté sans fin. C’est effectivement un spectacle sans fin où la mort est venue faire son tour durant la soirée pour nous rappeler le grand nombre de rappels où nous en étions rendus.

Ça a été un spectacle tout droit sorti de l’ordinaire. Pendant son show, il a su nous emporter dans son monde imaginaire à lui! Autant d’adolescents que d’adultes ou de personnes âgées étaient présentes. C’est ce qui fait la beauté de ses spectacles, puisque tous et chacun peuvent s’y retrouver. Une énorme tête de mort présente à ses côtés sur la scène ainsi qu’un fond d’écran obscur qui changeait au fur et à mesure de ses chansons ont rendu l’ambiance unique.

Un concert créé à l’image de Jean Leloup : sensible, drôle, imaginaire et mélodieux. En soulignant lui-même qu’il n’aime pas suivre une liste de chansons durant son spectacle, il est sauté d’une chanson à une autre en demandant souvent à la foule ce qu’elle voulait entendre. Plusieurs spectateurs se levaient, dansaient et tapaient des mains en suivant la mélodie.

D’un pas à l’autre de la scène, il nous a entraînés grâce à son énergie et à son imagination sans fin. Sans aucun doute, nous avons passé au maudit bon voyage!

P.S : Il reste encore quelques spectacles, mais plusieurs sont déjà complets. Si vous voulez vous procurer des billets, c’est ici.

Image couverture

Vanessa Loignon
Petite créature provenant de la Beauce, Vanessa est étudiante au certificat en communication. Elle aime la mode, les voyages, le vin et tout ce qui peut lui mettre le sourire aux lèvres. Déterminée à toujours se dépasser, un projet n’attend pas l’autre. À travers ses écrits vous pourrez voir toutes ses idées qui l’empêchent de dormir la nuit! :)
Articles tagués:
· · · ·
Catégorie de l'article:
CULTURE · SORTIE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Intercom