Quand monsieur Zéro Déchet rencontre madame Modernité

Écrit par
zéro

On ne se le cachera pas : des tendances, il y en a par douzaines! Il est primordial de faire la différence entre une simple tendance et une nécessité. Ce qui est certain, c’est que madame Modernité et sa clique, madame Capitalisme et monsieur Surconsommation, se rencontrent et prennent une pause puisque la planète ne peut pas suivre notre rythme de consommateurs effrénés.

En effet, comme le mentionne l’organisation Global Footprint Network,  « il faudra, en 2016, l’équivalent de 1,6 planète pour alimenter notre consommation puisque l’utilisation de la nature par les humains est 60 % plus élevée que le taux de génération ».

Toutefois, il y a un mouvement écologique qui devient de plus en plus populaire : le zéro déchet. On ne peut pas complètement se blâmer. Le suremballage des produits est omniprésent, la production de circulaires et de publicités imprimées qui se retrouvent la plupart du temps dans les poubelles, le gaspillage alimentaire des restaurants ou des épiceries et même de notre propre réfrigérateur. Bref, il est nécessaire de s’arrêter et de réaliser l’impact de cette chère madame Modernité au quotidien. Il est, selon moi, aberrant qu’il n’y ait pas de compost offert par la Ville de Québec.

Crédit photo : Les Assois Fées

Il serait temps que la Ville fasse le point et s’active dans la protection des ressources de notre planète puisque presque la moitié des déchets est de nature organique. Si une petite ville comme Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier offre le compost à ses résidents, une grande ville comme la nôtre devrait également réussir.

Malgré l’absence de compost, il y a plusieurs façons de réduire sa quantité de déchets. La Maison du développement durable conseille de garder en tête les 3 R : recycler, réduire et réutiliser. Acheter en vrac est la solution la plus évidente lorsque l’on pense au zéro déchet tout comme éviter le suremballage. Également, valoriser les produits à usages multiples peut s’avérer une alternative efficace. C’est aussi simple que d’apporter ta tasse à café dans tes cours pour éviter de prendre un verre en carton et de le jeter ensuite, ou encore d’éviter les ustensiles en plastique. Ce sont de petits gestes, mais il est nécessaire d’observer la grande image et, tous ensemble, d’agir dans cette même optique.

Une autre solution pour réduire considérablement ses déchets est de concocter ses produits ménagers et certains de ses produits de beauté. Toutes ces solutions semblent évidentes, mais cela ne néglige pas pour autant leur efficacité. Il y a de plus en plus de tutoriels Do it yourself ou DIY qui ne sont pas très compliqués. Un conseil : achète-toi de l’huile de coco, car il y en a dans plusieurs recettes!

Monsieur Modernité a bel et bien rencontré sa madame Zéro Déchet puisqu’elle s’appelle Béa Johnson. Originaire d’Avignon, elle arrive aux États-Unis en 1992. Mariée et mère de deux enfants, Béa Johnson et sa famille vivent le parfait rêve américain et sont des participants actifs de la surconsommation. C’est à cause de la crise économique de 2008 que la famille Johnson se dirige vers un mode de vie plus minimaliste, découvrant ainsi le zéro déchet. Béa Johnson est maintenant maître de ce mode de vie. Elle donne plusieurs conférences sur le sujet à l’international, incluant au siège de l’ONU à Genève en décembre 2016.

« Vivre avec moins n’enlève rien à votre vie, cela l’améliore ». — Béa Johnson

Johnson a également signé son premier roman intitulé Zéro Déchet : L’histoire incroyable d’une famille qui a réussi à limiter ses déchets à moins de 1 kg par an. En plus de la règle des 3 R, Johnson offre plusieurs conseils pour un mode de vie zéro déchet réussi.

Crédit photo : Kobo.com

Tout d’abord, en plus des conseils énumérés précédemment, elle recommande de s’approvisionner en contenants afin d’acheter davantage et plus simplement en vrac. Une étape cruciale est de se questionner et d’identifier ses réels besoins. En effet, Johnson affirme dans son livre : « Déterminez l’utilité de chacun de vos biens et débarrassez-vous de ce qui n’est pas nécessaire. Faites le vide. Lancez-vous des défis et envisagez même de vous débarrasser de ce dont vous avez toujours pensé avoir besoin. […] Remettez tout en question chez vous, et vous ferez des découvertes surprenantes ».

Pour le bien-être de notre planète, il est vraiment temps que monsieur Zéro Déchet rencontre madame Modernité et que nous commencions, si ce n’est pas déjà fait, à nous adapter à notre réalité et à modifier nos habitudes pour le bien-être de tous. Il est important d’être conscient de notre impact écologique, car il y a bien des humains sur la planète. Par contre, le seul moyen de faire changer les choses n’est pas d’attendre, mais d’agir individuellement, pour ensuite agir collectivement afin de changer le cours des choses. Si tu réduis tes déchets, tu réduis ta consommation et tu aides l’environnement. Réutilise, recycle et composte avant de jeter. L’environnement te remerciera!

 

Sources :

Radio-Canada.ca

Maison du développement durable

Crédit photo de couverture : cecinestpasundechet

Révisé par : Andréanne Tremblay

Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *