La mort d’une princesse ou comment voir l’amour autrement

Écrit par
mort

Le tout nouveau roman d’India Desjardins, La mort d’une princesse (Éditions de l’Homme), a fait sa sortie en librairie le 6 février dernier. L’histoire présente le personnage de Sarah Dufour qui, âgé de 31 ans, choisi volontairement le célibat suite à de nombreuses recherches de relations sérieuses qui se sont avérées infructueuses.

Toujours fidèle à son style, India Desjardins présente un personnage féminin auquel il nous est facile de s’attacher et de s’y reconnaître. Les filles célibataires de ce monde verront leur lecture se ponctuer de nombreux éclats de rire. On se rend compte que le célibat est parfois jugé trop rapidement : « Tout le monde dit qu’il faut se sentir bien avec soi-même, mais quand on ne veut pas de relation, les gens se questionnent sur notre santé mentale. »

Dès qu’on amorce la lecture, on s’attend à y découvrir un genre d’ode au célibat, une espèce de propagande des filles fortes et indépendantes qui réussissent sans avoir besoin d’un partenaire de vie. Cependant, plus la lecture avance, plus on se rend compte que c’est tout le contraire qui nous arrive. On se retrouve plutôt devant une auteure qui finira par militer pour les « bons gars ». C’est avec légèreté et humour que l’on découvre un nouveau point de vue du mode de vie qu’est le célibat. India Desjardins nous montre que cette période de transition permet un cheminement vers une nouvelle perception de l’amour : « J’avais ce rêve où je quittais cet appartement “de transition” pour déménager avec l’homme de ma vie. Avais-je en moi ce syndrome de la princesse qui a besoin d’être sauvée de sa tour d’ivoire ? »

Avec La mort d’une princesse, India Desjardins offre une belle occasion pour les jeunes femmes célibataires de se sentir un peu moins désemparée. Il ne faut également pas qu’elles désespèrent dans leur quête amoureuse et qu’enfin de compte, qu’elles restent tout simplement ouvertes aux « bons gars ».


Crédit photo de l’image de couverture.

Texte révisé par : Maryse Robert.

Articles tagués:
· · · ·
Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *