Nasir : le pouvoir du visuel

Écrit par

Nas, légende incontestée de l’histoire du hip-hop, a récemment fait paraître le court métrage Nasir, faisant suite à son album du même nom, sorti en juin 2018. Nasir est un album et un court métrage axé sur la remise en question d’injustices sociales présentes aux États-Unis, particulièrement à propos de la ségrégation raciale. Le court métrage vient appuyer les paroles lourdes de sens avec des images choquantes qui ont pour but d’illustrer la réalité vécue dans la rue.

Nasir Jones, mieux connu sous le nom de Nas, est un célèbre rappeur originaire du Queens à New York. Il est reconnu pour l’influence qu’il a eue sur la communauté hip-hop grâce à ses textes poétiques et engagés, ainsi que grâce à son éthique de travail particulièrement rigoureuse. L’album Illmatic, datant de 1996, est l’album phare de Nas, qui lui a permis de lancer sa carrière en plus de recevoir d’innombrables éloges de la part de la scène musicale. Son 11e album solo, Nasir, est paru le 15 juin 2018 et a été produit entièrement par Kanye West. Nas y dénonce la dure réalité raciste toujours bien actuelle à l’égard des Noirs dans les rues. Le New-Yorkais  présente son point de vue à propos de sujets controversés comme la brutalité policière, étant bien conscient que sa musique ne passera pas à la radio.

Ce qui caractérise particulièrement le court métrage Nasir, c’est l’intensité des images véhiculées. Des images hautement bouleversantes et significatives qui viennent ajouter du poids aux paroles, dénonçant les drames subis au quotidien par les Afro-Américains qui peinent parfois à vivre dans des conditions décentes. La scène finale est choquante et très brute, à l’image de la réalité selon Nas. On y voit un jeune Noir innocent se faire tirer à bout portant par un policier après un malentendu avec le commerçant d’un magasin, à la suite du supposé vol d’une pinte de lait. Plusieurs parties de chansons que l’on retrouve sur l’album sont présentées tout au long du court métrage, donnant signification aux scènes imaginées par Nas.

Les critiques entourant l’album Nasir étaient partagées au moment de sa sortie. Les commentaires généraux remettaient en doute la qualité et la complexité de l’album dû aux attentes élevées établies après environ six ans sans album. Cependant, la portion positive des critiques concernait la profondeur des sujets sociétaux abordés par le rappeur. Toujours d’actualité, le racisme, la violence et la pauvreté sont des enjeux sérieux auxquels il faut faire face et trouver des solutions, ce que Nas propose avec brio. Reste à voir si Nasir, le court métrage, saura provoquer la réaction attendue de la part du rappeur de Queens, qui défend les mêmes valeurs avec intensité depuis le début de sa carrière.

Crédit photo : pochette de l’album Nasir

Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *