Un nouveau visage pour le sport universitaire

Écrit par

Le réseau du sport interuniversitaire canadien (SIC), tel que connu depuis 2001, a annoncé une grande nouvelle lors d’une conférence de presse tenue le 20 octobre dernier à Toronto et en webdiffusion. Effectivement, le SIC a décidé de changer son nom pour U Sports derrière lequel se cache une nouvelle approche.

La Centrale USIC a été la première organisation à regrouper des équipes sportives universitaires dès 1906. Depuis, plusieurs changements de noms ont été effectués jusqu’à ce qu’elle s’appelle désormais U Sports. Aujourd’hui composée de 56 universités canadiennes, dont huit situées au Québec, incluant le Rouge et Or de l’Université Laval, l’association a dévoilé avec enthousiasme sa nouvelle vision.

Sport Universitaire

Crédit photo : http://www.rougeetor.ulaval.ca/nouvelles/beaucoup-de-profondeur-chez-les-nageurs-du-rouge-et-or/

Parmi ses objectifs, U Sports veut offrir une plus grande visibilité aux 12 000 athlètes qui composent ses rangs. Dans plusieurs cas, le sport universitaire canadien n’est pas des plus populaires auprès des amateurs, notamment en raison de sa présence médiatique beaucoup moins importante que celle du sport professionnel. Pourtant, un bon nombre d’athlètes issus des différentes universités poursuivront leurs carrières sportives à des niveaux plus élevés. Par exemple, plusieurs d’entre eux ont pu vivre l’expérience olympique l’été dernier à Rio. De plus, chaque année, certains sont repêchés ou se voient offrir des contrats dans des ligues professionnelles comme la Ligue canadienne de football et la Ligue nationale de hockey.

Les étudiants-athlètes gagnent à être connus et les nouveaux moyens mis en place, comme l’utilisation fréquente des différentes plateformes médiatiques, par l’association interuniversitaire seront bénéfiques en ce sens. U Sports tient à ce que ses sportifs soient reconnus, eux qui consacrent plusieurs heures à la pratique de leur sport en même temps qu’ils étudient à temps plein. Le président-directeur général de U Sports, Graham Brown, soutient même que le Canada offre un programme universitaire supérieur à bien des endroits dans le monde, ce qui montre la qualité de ce niveau sportif. Il croit d’ailleurs que le fait de postuler dans les collèges américains, par exemple, n’est pas nécessairement à l’avantage des étudiants-athlètes.

Aussi, la marque U Sports, conceptualisée par la firme vancouvéroise Hulse & Durrell, devient plus accessible pour la population canadienne. En effet, autant les personnes francophones qu’anglophones se sentent interpellées par ce nouveau nom parce que deux composantes significatives bilingues sont retrouvées. Tel que mentionné par les concepteurs, le mot « sport » s’écrit de la même manière dans les deux langues. Quant à la lettre « U », elle signifie « université » en français et « university » en anglais. Ce dernier élément rejoint ainsi les athlètes, mais également tous les étudiants universitaires.

Le sport universitaire et ses athlètes méritent une plus grande reconnaissance et la nouvelle marque U Sports semble être un bon moyen pour y parvenir. Si certaines disciplines sont très populaires, d’autres gagnent à avoir plus de visibilité, le niveau de compétition étant d’une grande qualité. Chaque année scolaire, un bon nombre de matchs, de tournois et de compétitions sont présentés dans les différentes universités au Canada. Il s’agit ainsi d’une belle occasion d’aller encourager ses favoris et ses pairs.

Crédit photo de l’image de couverture.

Révisé par Bertrand Kanga.

Sources de l’article :

Catégorie de l'article:
SPORT

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *