Oscars 2017 : surprises et discours politiques

Écrit par
oscars2017

La 89e cérémonie des Oscars avait lieu au Dolby Theatre à Los Angeles, le 26 février dernier. Pour la toute première fois, la cérémonie a été animée par l’humoriste et animateur Jimmy Kimmel. Des bonbons, des beignes et des biscuits tombés du ciel, des touristes surprises, un tweet en direct au président des États-Unis et gros ahurissement… Moonlight gagne le meilleur film de l’année !

Alors que l’équipe de La La Land était sur la scène pour accepter l’Oscar du meilleur film de l’année, il a été révélé qu’il y avait eu une erreur et c’est finalement Moonlight qui remporte la statuette d’or.

Warren Beatty qui présentait le prix avec Faye Dunaway, sa co-star dans Bonnie and Clyde, a mentionné qu’il a reçu la mauvaise enveloppe et qu’il était confus et s’est excusé. Par la suite, Kimmel est monté sur scène ne sachant pas trop comment réagir lui non plus. Néanmoins, avec ses 14 nominations, la comédie musicale a finalement remporté 6 prix.

Au-delà de ce maladroit incident, la cérémonie des Oscars s’est bien déroulée. Elle a commencé en force avec une performance musicale de Justin Timberlake, accompagné de ses chorégraphes, sur une version remixée de la chanson « Can’t stop the feeling ».

Blagues et discours politiques à l’endroit de Trump

Dès son entrée, l’hôte ne s’est pas retenu de faire des blagues sur Donald Trump tout en faisant des liens avec la controverse soirée de l’an dernier. Avec un peu plus de sérieux, il a par la suite déclaré :

« […] every one of you took a minute to reach out to someone you disagree with, someone you like and have a positive, considerate conversation, not as liberals or conservatives, as Americans, if we would all do that we could make America great again, we really could. It starts with us.»

#OscarSoWhite étant chose du passé, deux acteurs afro-américains, Mahershala Ali (Moonlight) et Viola Davis (Fences) ont remporté les trophées de meilleur acteur et meilleure actrice de soutien. Ali est également le premier musulman à remporter la statuette dorée alors que Davis est la première femme noire à avoir gagné un Oscar, un Emmy et un Tony pour ses performances de jeu. Enfin, Moonlight, le gagnant du meilleur film, raconte l’histoire d’un Afro-Américain homosexuel qui essaie de s’affirmer et rester fidèle à lui-même.

Dans d’autres sortes d’idées, Le client a remporté l’Oscar du meilleur film étranger par le réalisateur Iranien Asghar Farhadi. Ce dernier a refusé de prendre participer à la soirée par respect pour les habitants des 7 pays concernés, majorité musulmane, qui ont l’interdiction d’entrer aux États-Unis suite à l’adoption du décret de l’administration Trump.

Un Oscar pour le film de Denis Villeneuve

Tôt dans la soirée, L’arrivée du cinéaste québécois Denis Villeneuve a remporté l’Oscar du meilleur montage. C’est donc Sylvain Bellemare qui est allé chercher le grand trophée en saluant le peuple québécois d’un beau « Salut Montréal ! ».

Liste des gagnants :

  • Meilleur film : Moonlight de Barry Jenkins
  • Meilleur acteur : Casey Affleck dans Manchester by the sea
  • Meilleure actrice : Emma Stone dans La La Land
  • Meilleur second rôle masculin : Mahershala Ali dans Moonlight
  • Meilleur second rôle féminin : Viola Davis dans Fences
  • Meilleur réalisateur : Damien Chazelle pour La La Land
  • Meilleur scénario original : Kenneth Lonergan pour Manchester by the sea
  • Meilleur scénario adapté : Barry Jenkins et Tarell Alvin McCraney Moonlight
  • Meilleur film documentaire : Ezra Edelman et Caroline Waterlow pour Made in America
  • Meilleur film documentaire court métrage : Orlando Von Einsiedel et Joanna Natasegara pour The White Helmets
  • Meilleur film étranger : Asghar Farhadi pour The Salesman
  • Meilleur court métrage de fiction : Kristof Deak et Anna Udvardy pour Sing
  • Meilleur film d’animation court métrage : Alan Barillaro et Marc Sondheimer pour Peiper
  • Meilleur film d’animation : Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush pour Zootopia
  • Meilleurs décors : David Wasco et Sandy Reynolds Wasco pour La La Land
  • Meilleurs effets spéciaux : Robert Legato, Dan Lemmon et Adam Valdez pour The Jungle Book
  • Meilleur montage : John Gilbert pour Hacksaw Ridge
  • Meilleure photographie : Linus Sandgren pour La La Land
  • Meilleure bande sonore originale: Justin Hurwitz pour La La Land
  • Meilleur chanson originale : Justin Hurwitz, Ben Pasek et Justin Paul pour La La Land
  • Meilleur maquillage et coiffure : Alessandro Bertolazzi, Giorgio Gregorini et Christopher Nelson pour Suicide Squad
  • Meilleur costume : Colleen Atwood pour Fantastic Beasts and where to find them
  • Meilleur montage sonore : Sylvain Bellemare pour Arrival
  • Meilleur mixage son : Peter Grace, Robert Mackenzie, Kevin O’Connel pour Hacksaw Ridge

Crédit photo de l’image de couverture.

Révisé par : Malika Schneider

Articles tagués:
· · ·
Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *