Peaky Blinders : ces voyous attachants qui n’étaient pas si attachants

Écrit par

La populaire série Peaky Blinders, tournée depuis 2013 et disponible sur Netflix, raconte l’histoire d’un gang britannique durant les années 1920 à Birmingham, en Grande-Bretagne. Le jeu admirable des acteurs et le scénario unique de la série font en sorte que l’on s’attache aux personnages protagonistes de la famille Shelby, qui s’avère être inspirée d’une bande de criminels hors-pair ayant déjà existée à Birmingham sous le nom des Peaky Blinders. Retour sur un groupe de malfaiteurs britanniques ayant marqué l’histoire.

Non, la famille Shelby n’a pas réellement existé. Les Peaky Blinders, oui. Ce n’était pas non plus durant les années 1920, mais plutôt au début du siècle. Selon certains historiens, le terme «Peaky» ferait référence à leur emblématique casquette à visière qu’ils portaient et dans laquelle ils cachaient une lame pour couper leurs opposants. L’étymologie des Peaky Blinders n’est toutefois pas consensuelle chez les historiens. Le terme «Blinder» signifie pour certains la manière qu’avait les membres d’aveugler leurs adversaires grâce à leur lame. D’autres mentionnent que «Blinder» pourrait également dériver du fait qu’un Blinder (œillère en français) est utilisé lors des courses de chevaux pour bloquer la vue du cheval et s’assurer que celui-ci conserve son attention sur la piste, sans être distrait par les alentours. Cette explication peut être sensée, si on prend en compte que les Peaky Blinders, dans la réalité comme dans la série, s’impliquaient dans les paris illégaux de courses de chevaux.

Une réalité moins séduisante

Dans la série télévisée créée par Steven Knight, les Peaky Blinders réussissent à charmer les spectateurs qui peuvent s’attacher aux personnages, car leurs actions semblent parfois légitimes, voire justes. Ils sont également respectés par la majorité des habitants de leur région. Cependant, il en va tout autrement pour les réels Peaky Blinders de l’époque. En effet, ceux-ci étaient reconnus pour s’en prendre aux personnes les plus faibles afin de les attaquer et de les voler. S’ils apercevaient quelconque homme ou femme vulnérable, c’était synonyme de gros lot à la loterie. Les crimes qu’ils commettaient étaient divers. Il pouvait s’agir de paris illégaux, de trouble à l’ordre public, de vol, de plusieurs formes d’intimidation et de violence, en plus de leur implication dans différentes sphères du marché noir. Les membres les plus connus du gang figurent dans les archives de la West Midlands Police, datant de 1905. Thomas Gilbert, Stephen McHickie, Ernest Bayles, Harry Fowler et Charles Lambourne formaient ainsi le noyau des Peaky Blinders. Arrêtés en 1905, les membres Harry Fowler et Charles Lambourne avaient respectivement 12 et 13 ans et faisaient face à des mandats d’arrestation pour divers crimes, dont possession d’armes.

Comment fait-on pour faire d’une bande de criminels barbares des héros attachants d’une série télévisée? Steven Knight détient assurément la réponse. Le réalisateur aura su construire une histoire solide qui n’a rien à envier aux autres séries phares de Netflix. La série Peaky Blinders s’est démarquée dans plusieurs festivals notamment grâce aux performances des acteurs Cillian Murphy et Helen McCrory, mais aussi pour ses costumes, sa prise de son exceptionnelle et ses effets visuels uniques.

Sources : https://uk.news.yahoo.com/peaky-blinders-gang-birmingham-bbc-documentary-razor-blades-caps1800s-victorian-street-gangsters-134450923.html?guccounter=1

https://www.parismatch.com/Culture/Medias/Peaky-Blinders-la-vraie-histoire-du-gang-de-Birmingham-1442336

https://en.wikipedia.org/wiki/Peaky_Blinders

Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *