Production culturelle: un amalgame de culture et d’art d’ici

Écrit par

Au menu chez Production culturelle : honorer la culture d’ici, présenter l’art dans toute sa diversité et redonner aux enfants dans le besoin. Le sous-comité du baccalauréat implique plusieurs étudiants passionnés par les arts.

D’abord nommé le sous-comité Communautaire lors de sa création en 2010, Production culturelle poursuit dans cette voie en distribuant encore cette année les fonds amassés à un organisme de la communauté : la Fondation Petits bonheurs d’école. Celle-ci aide directement les enfants moins favorisés de la ville de Québec à réunir toutes les conditions nécessaires pour faciliter leurs apprentissages en milieu scolaire. Les années précédentes, c’est la fondation Michel-Sarrazin, la fondation Mira, la fondation pour l’Alphabétisation et Leucan qui ont bénéficié des fonds recueillis par les étudiants de communication publique.

Créé plus tard que les autres sous-comités chapeautés par l’AÉCPUL, Production culturelle a su se tailler rapidement une place importante dans le baccalauréat. Reconnu pour ses activités de financement différentes et dynamiques, le sous-comité célèbre la culture par différents moyens. Les objectifs du comité sont de donner la chance à plusieurs étudiants du baccalauréat de vivre une expérience semi-professionnelle dans le domaine des communications, de faire découvrir au public les arts et la culture d’ici et finalement, d’apporter un support aux organismes de bienfaisance de la région.

production-culturelle

C’est cette semaine, le jeudi 12 mars que sera présenté à l’espace Méduse leur événement final Amalgame, une combinaison de différentes formes d’arts. L’équipe Showtime, qui prépare le déroulement de la soirée depuis déjà plusieurs mois, est très fière des groupes qu’ils ont réussi à avoir en prestation pour l’occasion. Avec Uberko pour débuter la soirée et Fire/works en première partie de Qualité Motel, soit le projet électro des membres du groupe Misteur Valaire, l’événement promet d’être haut en couleur ! La musique d’Uberko, un jeune compositeur de l’île d’Orléans, est décrite comme « inspirée, éthérée, planante, parfois rythmée et surtout envoûtante»¹. L’univers du duo montréalais Fire/Works nous transporte dans un monde musical de douces harmonies jumelées à une riche instrumentation. Pour terminer la soirée, Qualité Motel est aussi éclaté que Misteur Valaire, mais a pour mandat de jouer dans des plus petites salles et des endroits inusités. Les membres du groupe sont reconnus pour « faire lever le party » partout où ils s’arrêtent.

Les directeurs Nicolas Bouillon et Zoé Witala sont très heureux du travail des quelque trente étudiants du comité et ont très hâte de présenter leurs réalisations au public. Ils sont particulièrement satisfaits de ce qu’ils ont à offrir à leurs invités cette année, dont le tirage d’un bon cadeau d’une valeur de 3 000$ échangeable contre un voyage à n’importe quelle destination avec la compagnie aérienne West Jet.

Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *