Quelques trucs pour améliorer vos travaux

Écrit par

Je ne suis pas la lumière la plus allumée du sapin. Ni le crayon le plus aiguisé de la boite. Ni le couteau le plus affuté de la coutellerie. Comment ai-je réussi à obtenir un baccalauréat?

Sans doute grâce au français, et tout ce qui a trait à la mise en page des travaux. La session dernière, j’ai eu la chance (!) de corriger les fautes de français/grammaire/syntaxe/mise en page d’examens universitaires du département de communication. Cela étant dit, voici les erreurs les plus courantes que j’ai relevées dans les travaux des étudiants.

Les références et les citations

Les satanées références! Malheureusement, chaque département a ses règles en ce qui concerne les références et les citations, mais en communication, voilà comment elles doivent être rédigées :

 

→ Les références

Lorsque ce que vous évoquez provient d’un ouvrage, vous devez l’inscrire dans la bibliographie, certes, mais vous devez aussi l’inscrire entre parenthèses avec l’année de parution à la fin de votre phrase.travaux

Exemple : Du côté des journalistes, les rumeurs fusaient de partout. Ils se demandaient si cet achat confirmait la présence d’une équipe de la LNH pour la saison 2015-2016 (Porter, 2014).

 

→ Les citations

1) La citation courte

Une citation est considérée comme « courte » lorsqu’elle fait moins de trois lignes. Dans ce cas, vous devez mettre des guillemets français (« ») pour délimiter ladite citation.travaux

Exemple : Dans son ouvrage Confessions of an Heiress, Paris Hilton soutient la thèse selon laquelle « quelqu’un est populaire lorsque des inconnus prennent la peine de le détester ». (Hilton, 2006)

 

2) La citation longue

Une citation est considérée comme « longue » lorsqu’elle fait plus de trois lignes. Dans ce cas, vous ne devez PAS mettre de guillemets. La citation doit être placée dans un paragraphe séparé, à interligne SIMPLE, avec 1 cm de retrait à gauche et à droite par rapport au texte. N’oubliez pas de mettre entre parenthèses la référence avec l’année et de justifier la citation.

Exemple :travaux

Quand je mourrai, je veux des funérailles de star avec flashs, caméra et action. Je veux que ce soit du pur Hollywood. Je ne veux pas d’un rabbin qui radote. Je veux voir Meryl Streep pleurer en cinq langues différentes. Et je veux un ventilateur pour que même dans mon cercueil mes cheveux volent à la Beyoncé. (Rivers, 2013)

*Truc : pour faciliter le retrait dans Word, sélectionnez la citation longue, puis allez dans Format, Paragraphe, Retrait (gauche : 1cm, droite : 1 cm). Et voilà!

travaux

Voici quelques solutions de rechange pour introduire une citation (autre que X a dit que…) :

X a stipulé…
X a affirmé…
X a soulevé…
X a soulevé le fait suivant :
X a évoqué…
X a démontré…
X a prouvé…
X a énoncé…
X a déclaré…
X a souligné…

 

 

→ Les majuscules

Parfois, la vie nous pose des colles. L’une d’entre elles réapparait souvent, et elle a trait aux majuscules. Voici quelques cas qui méritent un petit rappel :

Les partis politiques : Parti québécois, Québec solidaire, Parti libéral, Option nationale, Nouveau Parti démocratique du Québec, Coalition avenir Québec, Bloc pot.

Les codes et les lois : lorsque vous faites référence à un code ou à une loi en particulier, vous devez mettre une majuscule : Le Code de la route, la Loi 101, le Code de déontologie journalistique.

*P.S. Les mots « Internet » et « Web » prennent théoriquement une majuscule. Toutefois, ce n’est pas une obligation. Vous perdrez des points uniquement si vous ne l’écrivez pas toujours de la même façon, question d’uniformité.

 

→ Les italiques

Les journaux et les sites Web : lorsque vous faites référence à un journal, vous devez le mettre en italique : le Soleil, le Devoir, le Journal de Montréal, YouTube, Google.

travaux

Selfie de Tyra Banks, lors de son passage de neuf semaines à Harvard dans le cadre d’un programme de management

Divers

  • Afin d’uniformiser le texte, soyez certains que vous utilisez l’ancienne OU la nouvelle orthographe partout dans le texte (et non un joyeux mélange des deux).
  • En TERMES de (et non en TERME de).
  • Un conflit d’intérêtS (et non un conflit d’intérêt).
  • Évitez la subjectivité dans un travail d’analyse objectif (évidemment, sans aucun doute, il est clair que).
  • N’oubliez pas d’écrire dans la forme la plus SIMPLE possible, soit : sujet, verbe, complément.

Contre-exemple : Une étude de la firme XOX indique que près de 98 % des femmes croient mériter au moins 1 jour de congé payé par jour de menstruation, et 95 % des hommes ne savent pas quoi répondre à ce sujet. Des chiffres assez éloquents, qui font suite à un évènement : la Loi pour l’hémorragie mensuelle.

Ici, vous comprenez le sens du texte, mais ce type d’écriture relève de l’oralité.

Sur ce, bonne rédaction!

Image couverture

 

Articles tagués:
· · · ·
Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ

Commentaire

  • MERCI !!!!!!

    Camille Belzile 30 mars 2015 10:25 Répondre
  • Fait plaisir 😛

    Patricia Parent 31 mars 2015 15:51 Répondre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *