Showman – Il était une fois Anthony Kavanagh

Écrit par

Anthony Kavanagh, humoriste réputé, présentait son tout nouveau Showman – Il était une fois Anthony Kavanagh, le 20 mars dernier, à la salle Albert-Rousseau. Accompagnez cet humoriste aux multiples talents dans son hommage à la vie, grâce à un scénario écliptique et surprenant.

 Dès son entrée sur scène avec une mise en scène des plus théâtrale, nous sommes éblouis par son veston à paillettes digne d’une boule disco. Alors qu’il décède sur scène à Québec (ce qu’il affirme être la honte), Anthony Kavanagh se retrouve dans la salle d’attente du paradis, devant une salle pleine d’âmes. Ces âmes s’apprêtent à entamer le merveilleux périple sur la Terre. Tout naturellement, Anthony Kavanagh se donne comme mission de partager ses conseils et ses trucs pour une bonne survie en tant que futur humain. Il était une fois Anthony Kavanagh est un hommage à la vie, appréciable par tout être humain.

Le scénario surréaliste est à la fois autobiographique et très moralisateur. Dans ce spectacle, plusieurs thèmes sont présents notamment la famille, la paternité, l’équité entre les hommes et les femmes, les émotions et évidemment le concept de vie et de mort. L’humoriste partage ses valeurs et sa vision de la vie, jumelées à des numéros humoristiques, pleins d’espoir et de positivisme!

Tout au long de Showman, Anthony Kavanagh enchaîne ses numéros avec aisance et habite la globalité de la scène. Les enchaînements des numéros sont subtils, mais élaborés. Les transitions et les déplacements sont appuyés par des effets de lumières et de sons réfléchis et bien exécutés. Anthony Kavanagh est un dramaturge versatile aux plusieurs talents. En effet, pendant son spectacle il interprète plusieurs rôles, soit celui de chanteur, danseur, bruiteur et imitateur. Inépuisable et énergique du début jusqu’à la fin, Kavanagh nous surprend à plusieurs reprises. Il réussit à créer une interaction avec le public, principalement en s’amusant avec les gens des premiers rangs.

Il y a par moment du déjà-vu dans certains numéros humoristiques tout comme quelques longueurs. En contrepartie, son interprétation sur scène compense largement ces aspects. Ses imitations de René Angélil, Cœur de Pirate et Garou sont excellentes! Cependant, vers la fin du spectacle, l’humoriste fait davantage référence à la peur et la tristesse, ce à quoi on s’attend moins dans le cadre d’un spectacle d’humour. Personnellement, je constate qu’il aborde trop de sujets opposés. Ce qui était un fort début humoristique se termine sur une touche trop moralisatrice sur les bienfaits de la vie.

Il était une fois Anthony Kavanagh est un spectacle d’un humoriste heureux, qui aime la vie et il réussit à transmettre cet amour de la vie à une salle pleine.

***

Il était une fois Anthony Kavanagh est en supplémentaire le 23 avril 2018 à la Salle Albert-Rousseau. Pour de plus amples informations, notamment les dates de la tournée, visitez son site Internet ou le site de la salle Albert-Rousseau.

 

Crédit photo de la bannière : Billeterieaccès.ca

Rédigé en collaboration avec Kristian Carvajal Velk

Révisé par : Ann-Alexandre Gauthier

Articles tagués:
· · · · · · ·
Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ · CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *