Strange & Disturbing : étrange, dérangeant, mais tellement divertissant!

Écrit par
Strange & Disturbing

Entrevue avec les membres de Strange & Disturbing, un band punk rock local composé de 3 gars passionnés qui se connaissent depuis toujours : Jean-Benoit Dubé, Jean-Philippe Clermont et Michael Robichaud.

Leur premier album  Loud and Stupid  est en vente depuis quelques semaines et, après l’avoir écouté en boucle en reportant continuellement le moment où j’étudierais pour mes examens finaux, je peux vous assurer que les huit chansons qui y figurent valent la peine d’être écoutées!

Combien de temps vous a-t-il fallu pour mettre sur pied votre premier album? 

Nous avons passé 10 jours en studio, mais avant ça, on a vécu deux mois assez intenses de répétitions et d’ajustements parce qu’on voulait que tout soit au point lors des premiers jours d’enregistrement. Par contre, c’est difficile de dire précisément combien de temps nous avons passé à travailler sur le record parce que certaines chansons ont été écrites il y a très longtemps, alors que d’autres sont plus récentes.

En tant que groupe, quel est votre atout principal?

Définitivement les fesses de J-P. J’ajouterais aussi le fait qu’on n’est pas compliqués, autant sur la scène qu’en répétition, ou que pendant les tests de son et dans la vie de tous les jours. On est là pour avoir du fun!

Comment c’est de faire des affaires avec ses meilleurs amis?

Il faut dire qu’on a commencé à jouer ensemble avant même de vraiment se connaître. Donc, la relation qu’on entretient les trois ensemble s’est développée un peu simultanément au band, ce qui fait que, même quand on est dans le rush, tout se passe assez bien. On a développé une bonne chimie, autant comme chums que comme musiciens. On est aussi conscients qu’il faut isoler la personne du musicien. Quand on critique mon manque de rythme, par exemple, ce n’est pas mon meilleur chum qui me critique, c’est un collègue qui m’aide à mieux faire ce que je fais.

Qu’est-ce qui vous a inspiré le nom du band?

J’aimerais pouvoir te raconter une anecdote vraiment cool du genre, quand mon grand-père a participé à la Deuxième Guerre mondiale, le nom de son bateau était Strange, et le grand-père de J-P était un sniper allemand surnommé Disturbed à cause de son passé sanglant et solitaire… mais en fait, c’est juste un nom auquel on a pensé comme ça, quand on était au secondaire, et qu’on a décidé de conserver au fil des ans.

En deux mots, comment décririez-vous votre album?

 C’est une excellente question, l’idée de le nommer ainsi nous est venue de Nick Diener (le producteur). Il trouvait que ça représentait bien l’arrivée de trois  french canucks chez lui pour l’enregistrement. Je pense que cette image de nous se reflète dans nos shows, comme dans l’album. Donc, je pense que pour décrire Loud and Stupid, je choisirais tout simplement les deux mots loud et stupid!

 Parmi les huit chansons, quelle est votre préférée?

Jean-Benoît : Personnellement, je suis vraiment content du résultat final de Departure, c’est une chanson que j’ai écrite spécifiquement en fonction de l’enregistrement en studio. Elle est assez diversifiée au point de vue musical, c’est vraiment une grosse réalisation.

Jean-Philippe : Moi aussi je choisirais Departure. C’est en fait la première chanson dont le texte m’a fait ressentir une aussi grande fierté.

 

Vous pouvez vous procurer l’album Loud and Stupid sur Itunes, Google Music, Amazon, Sotify et tous leurs cousins.

Je vous conseille aussi de suivre Strange & Disurbing sur Facebook pour être au courant des shows à venir, ici : https://www.facebook.com/strangeanddisturbing?fref=ts

Et voici le lien de MA chanson préférée : https://www.youtube.com/watch?v=HtjG_Q3_yGg

Source photo : https://www.facebook.com/strangeanddisturbing?fref=ts&locale=fr_FR

Articles tagués:
· · ·
Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *