TIDAL : Jay-Z à la rescousse de la musique

Écrit par

Le lundi 30 mars dernier avait lieu le lancement officiel de TIDAL, un nouveau service d’écoute de musique en continu. En compagnie de ces amis chanteurs, l’homme d’affaires et rappeur Jay-Z présentait son projet qui veut révolutionner l’industrie musicale du 21e siècle. 

Une vague de bleu et le mot-clic #TIDALforall ont circulé sur les réseaux sociaux dimanche soir, alors que nombre de nos chanteurs préférés montraient leur appui au projet. Lors de la conférence de presse, J.Cole, Kanye West, Chris Brown, Daft Punk, Arcade Fire, Madonna, Rihanna, Nicki Minaj, Beyoncé, Alicia Keys ainsi que Chris Martin et Calvin Harris (en vidéoconférence) étaient présents pour marquer l’arrivée du compétiteur de Spotify : un nouveau Netflix musical. Leur but : offrir la musique et les vidéoclips en haute qualité et enfin donner aux artistes ce qui leur est volé par le téléchargement illégal. Leur ligne directrice, TIDAL for all, veut amener les musiciens à cesser leur collaboration avec les autres plateformes de diffusion en continu, ou streaming, pour ainsi créer un certain contrôle sur le partage de leurs œuvres. Le discours inspirant d’Alicia Keys affirmait leur volonté de changer les choses : « Notre mission va au-delà du commerce, au-delà de la technologie. Notre intention est de préserver l’importance de la musique dans nos vies. »

Pour avoir accès à près de 25 millions de contenus sonores et 75 000 contenus visuels, deux types d’abonnement sont offerts. Pour 9,99 $ US, les internautes ont accès à une version d’une moins bonne qualité sonore et visuelle que l’abonnement premium à 19,99 $ US. TIDAL offre 30 jours d’essai, peu importe le compte.

Critiques

À cause du coût élevé de l’abonnement et de la brochette d’artistes qui représente l’entreprise, cette plateforme est très critiquée. Daft Punk et Rihanna faisaient partie des artistes les plus piratés en 2013. Certains jugent que les artistes appuyant Jay-Z sont mal placés pour s’identifier au problème de téléchargement, car ils gagnent des millions.

Billboard qualifie la nouvelle plateforme comme « prometteuse ». En plus de vanter la qualité de l’audio et de l’image vidéo, le magazine promeut la configuration de l’application. Jean-Sébastien Zanchi de Metro News France explique un des côtés négatifs de TIDAL. Dans les 25 millions de chansons disponibles, peu d’entre elles viennent de chanteurs émergents ou peu connus selon ses constatations. Le site Internet TechCrunch ne croit pas que les gens veulent payer pour leur musique. « Donner la musique gratuitement, c’est la manière dont les gens vont payer pour l’écouter », affirme-t-il.

Dans tous les cas, TIDAL est une solution au problème de téléchargement illégal qui tue l’industrie musicale actuelle. Il faudra attendre pour connaître l’impact réel sur les amateurs de musique.

Voici la vidéo promotionnelle :

Image couverture

Articles tagués:
· · · ·
Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ · CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *