Ton tour de vaisselle

Écrit par

La colocation nous apporte une liberté et une expérience qui nous en apprendra beaucoup sur la vie. Pour certains d’entre nous, déménager de chez nos parents est une étape importante et on a hâte de se retrouver dans nos propres affaires et ainsi d’être « libres ». Pour d’autres, c’est une étape de la vie qu’on n’attendait pas avec impatience. Pour certains, vivre seuls n’est pas un problème financièrement et ils préfèrent de loin ne pas avoir à partager leur appartement. Cependant, pour d’autres personnes, il n’y a qu’une option, et c’est de vivre en colocation.

Vivre avec un inconnu ou entre amis? À deux ou plus? On le sait, les appartements de nos jours sont à des prix assez élevés. Plus on se rapproche de la ville, plus notre logement est cher.

J’ai souvent entendu dire que la colocation brise des amitiés, car lorsqu’on choisit de vivre avec un ami, on apprend à connaître cette personne sous toutes ses facettes. Parfois même, on peut se rendre compte qu’elle n’est pas la personne qu’on croyait qu’elle était. C’est pourquoi certaines personnes préfèrent choisir un inconnu comme coloc, mais il y a toujours des compromis à faire afin que tout se déroule bien.

Par chance, ce n’est pas toutes les amitiés qui se brisent. La colocation peut même les renforcir. Je vis actuellement avec une amie qui est devenue une meilleure amie et avec qui j’ai vécu des moments que je ne me verrai plus vivre d’une autre façon. Je crois qu’il est important de choisir le bon coloc, une personne avec qui on sait qu’on s’entend bien, et surtout qu’on peut endurer plus de 24 h. C’est à ça que les gens pensent le moins, mais il faut se poser la question : seriez-vous capable de passer des journées entières avec cette personne?

La colocation entre amis ou en couple est semblable. Il faut garder l’esprit ouvert face aux différences de chacun. Il faut entretenir l’appartement, faire les tâches ménagères, faire en sorte que l’environnement reste propre. Il faut prendre conscience que vous n’êtes pas seul sur le bail. Il est donc nécessaire de régler les paiements du loyer dès que le déménagement est terminé, par chèque postdaté, prélèvement automatique ou toute autre méthode. Ces moyens peuvent éviter une dispute concernant l’argent.

Le respect de l’autre est primordial. Si votre coloc a des cours le matin, respectez son sommeil et n’invitez pas n’importe qui n’importe quand. La cohabitation exige quelques ajustements et cela diffère d’une personne à une autre. Par exemple, pour l’épicerie, on peut discuter de ce que chacun préfère et essayer de trouver des compromis. Manger ensemble, de temps en temps, crée des liens, mais ce n’est pas forcément obligatoire. Chacun à un emploi du temps différent, il faut vivre et laisser vivre. On déménage sans nos parents. On désire un semblant de belle vie en appartement, il est donc important de prendre ses responsabilités : si vous n’êtes pas prêt à faire la vaisselle et le ménage, alors restez chez vos parents.

J’ai toujours pensé, même après une première expérience de cohabitation, que j’étais faite pour vivre seule, mais je me suis totalement trompée. C’est probablement la meilleure chose qui me soit arrivée. Lorsqu’on vit en bonne colocation, on crée des liens forts, on devient une sorte de famille. Oui, parfois, ça peut ne pas marcher, on peut perdre quelqu’un, mais cela va vous apprendre ce que vous voulez dans la vie.

Catégorie de l'article:
ART DE VIVRE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *