Un tour dans notre passé : Musée de la mémoire vivante

Écrit par

Plusieurs musées coexistent ensemble dans la Ville de Québec, mais quand l’on s’attarde à ce qu’il y a autour, et plus loin, on peut faire de belles trouvailles en termes d’expositions historiques.

Toutes les fois où je me suis rendue à Saint-Jean-Port-Joli, dans le Bas-Saint-Laurent, je ne me suis jamais attardée au Musée de la mémoire vivante, même s’il était bien là. J’y ai fait un arrêt cet été et je n’ai pas été déçue. Pour les mordus d’histoire, c’est un endroit parfait où se retrouver. On entre dans une maison historique où, au moment où j’y étais, quatre expositions sont disponibles.

Ces quatre expositions étaient : Cueillettes d’hier et d’aujourd’hui, Philippe Aubert de Gaspé, Vie de quartier – Mémoires de la Basse-Ville de Québec et Souvenirs de table.

Le musée porte bien son nom, car la mémoire qui nous est présentée est bien vivante : les visiteurs peuvent se promener dans chaque salle, s’asseoir et choisir, sur un écran tactile, des extraits audio sur les aspects dont ils veulent en savoir plus. À l’écoute : surprise, ce sont des personnes, le plus souvent âgées, qui racontent comment leurs vies personnelles étaient par rapport à chaque aspect. Par exemple, dans l’exposition des Souvenirs de table, en sélectionnant les repas festifs, des dames nous racontent comment le repas de Noël se passait dans leurs familles respectives. C’est de cette façon que cette exposition s’est déroulée.

Dans celle de Philippe Aubert de Gaspé, on a droit à des objets historiques, encore une fois des extraits audio, des commentaires et plus encore.

musée

Les mémoires de la Basse-Ville de Québec donnent une tout autre perspective de la Ville que l’on connaît de nos jours. En effet, l’exposition couvre une grande partie du 20e siècle, à travers des extraits, encore racontés par des personnes ayant vécu à des époques précises, des objets et de nombreuses photos. Ces photos étaient très impressionnantes à regarder et permettaient de voir un grand contraste dans certains secteurs que l’on connaît bien, mais qui avaient une tout autre apparence autrefois, même parfois, il n’y a pas si longtemps.

Après la visite à l’intérieur, les visiteurs ont accès au grand terrain qui entoure la maison et peuvent s’approcher des fondations anciennement présentes et d’un vieux caveau à légumes. Et pour ceux qui désirent prendre une marche, on peut descendre jusqu’aux abords du fleuve Saint-Laurent.

Même si parfois on pense moins à se déplacer dans notre ville pour faire des sorties plus culturelles, je ne vanterai jamais assez la province de Québec pour ceux qui n’ont pas les moyens d’aller plus loin. Le Bas-Saint-Laurent a beaucoup à offrir et en se promenant un peu, on peut faire de très belles découvertes qui sont susceptibles de nous apprendre beaucoup.

Pour plus d’information : http://www.memoirevivante.org/

Crédit photos : Roxane St-Pierre Rousseau

Articles tagués:
· · · ·
Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *