Une soirée à l’improviste

Écrit par

La saison d’improvisation à l’Université Laval est officiellement commencée! En effet, les camps de recrutement des trois ligues du campus sont terminés et les joueurs sont fin prêts à se battre à coup de blagues (de bon et de mauvais goût) et de simagrées tout en se mettant la peau de leurs meilleurs personnages. Tout ça dans le but d’offrir le meilleur spectacle possible à leur audience.

L’improvisation occupe une place assez importante au sein de la communauté universitaire. Nous y retrouvons trois ligues composées de quatre équipes qui présentent des matchs de façon hebdomadaire. Il y a de quoi s’en mettre sous la dent chaque semaine! Assister à des matchs d’improvisation à l’université est un moyen parfait de passer un très bon moment et de s’amuser à peu de frais, le coût d’entrée étant très faible ou inexistant. C’est également un moyen d’encourager ses confrères étudiants qui font de l’improvisation pour leur plaisir et, bien sûr, le nôtre. De plus, il s’agit d’un bon moyen de participer à la vie universitaire sur le campus. Les ligues d’improvisation ont toutes une couleur qui leur est propre et c’est la même chose pour les joueurs. Effectivement, bien qu’unis par une seule et même passion, chacun d’entre eux improvise différemment et voit le jeu d’une manière singulière. C’est ce qui rend le spectacle si bon et si intéressant : on ne sait jamais à quoi s’attendre.

Voici donc une brève présentation des trois clubs d’improvisation de l’Université Laval qui, espérons-le, vous incitera à assister à ces spectacles étudiants.

Parlons d’abord de la Ligue d’improvisation dangereuse de l’Université Laval (LIDUL). La LIDUL a été mise sur pied en septembre 2011. Elle se compose des équipes suivantes : les Corrosifs, les Biologiques, les Radioactifs ainsi que les Toxiques. Nous comprenons pourquoi on la qualifie de ligue dangereuse (haha!). Ce club d’improvisation éclatant nous donne rendez-vous tous les mercredis, à 20 h au pavillon Alphonse-Desjardins. Qui plus est, l’entrée est complètement gratuite.

Nous retrouvons ensuite la Ligue d’improvisation marginale de l’Université Laval (LIMUL). Cette ligue étudiante a été fondée en 2008 et s’y côtoient l’équipe des Verts, des Oranges, celle des Rouges et finalement l’équipe des Bleus. C’est donc tous les jeudis à 20 h que l’on peut voir les joueurs à l’oeuvre lors de matchs assurément désopilants! L’entrée est également gratuite. Aucune raison de manquer ces soirées d’improvisation qui se déroulent au pavillon Alphonse-Desjardins.

Finalement, la troisième ligue d’improvisation du campus est la Ligue universitaire d’improvisation (LUI). La LUI a vu le jour en 1981, ce qui fait d’elle la plus vieille ligue de l’Université Laval. Plusieurs personnalités importantes ont foulé les planches de cette ligue, dont Ricardo Trogi, Patrice Robitaille et Jean-Michel Anctil. Nous pouvons voir les Piques, les Carreaux, les Trèfles et les Coeurs jouer tous les vendredis à 20 h devant plus de 250 personnes au Grand Salon du pavillon Alphonse-Desjardins. Le coût d’entrée est de 6 $ pour les étudiants et 7 $ pour l’admission générale. Ce n’est pas cher payé pour une soirée rocambolesque et une ambiance explosive!

Pour plus de détails concernant les matchs à venir de ces trois clubs d’improvisation étudiants et l’endroit exact où ils se dérouleront, vous pouvez cliquer « J’aime » sur leur page Facebook respective.

https://www.facebook.com/La-LIMUL-27972557137/timeline/

https://www.facebook.com/improlidul?fref=ts

https://www.facebook.com/improlui?fref=ts

Articles tagués:
· · · · ·
Catégorie de l'article:
ACTUALITÉ

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *