Vive les Pee-Wee du Carnaval!

Écrit par

Le Tournoi International de Hockey pee-wee de Québec est bien plus que cet hymne ,composé en 1964 par André de Chavigny qui est toujours abondamment fredonné encore aujourd’hui. Je vous en parlais mardi dernier, à l’aube de ce phénomène annuel présent depuis 60 ans à Québec. J’étais au Centre Vidéotron lors de la première journée de l’édition 2019.

Présent sur Facebook, Twitter et Instagram  , vous pouvez suivre le tournoi comme si vous y  étiez grâce aux nombreuses photos et vidéos.

Au-delà des 11 jours intensifs du tournoi, l’organisation, ainsi que la promotion du Tournoi International de Hockey Pee-wee de Québec, est un long travail qui s’échelonne sur une durée de 9 mois. Dès la fin du tournoi, on dresse des bilans afin d’apporter de nouvelles idées et améliorations en vue de la prochaine édition. Si certains parents suivent religieusement le parcours de leurs jeunes Pee-Wee au centre Vidéotron, il y a tout de même 19 pays présents pour cette 60e édition, dont malheureusement la plupart des parents ne peuvent être présents. Le tournoi offre Pee-wee live un service de webdiffusion payant : « c’est l’option idéale pour les parents et les familles dans l’impossibilité d’être à Québec qui souhaitent suivent leur enfant, de le faire grâce au service de Webdiffusion » affirme Madame Julie Hamel, responsable du volet médias sociaux et marketing du Tournoi Pee-wee.

Si l’édition 2018 a réservé des premières aux partisans notamment la présentation d’une première partie opposant deux équipes entièrement féminines, ce fut notamment la première édition de la classe scolaire. L’édition 2019 est encore plus grandiose. Cette année, cette classe compte 12 équipes, contrairement à 8 pour l’édition 2018. La popularité du hockey scolaire au Québec est grandement en hausse et les amateurs peuvent s’attendre à voir plus d’équipes évoluer dans cette catégorie lors des éditions futures.

Le tournoi attire les gens de tout âge, dont les plus jeunes, qui voient les plus vieux jouer, rêve à leur tour de pouvoir évoluer au Centre Vidéotron, mais également les plus vieux, y ajoutant une touche nostalgique avec la présence des protagonistes du classique Slapshot. « Cette année nous sommes allés chercher notamment la corde sensible pour les parents des joueurs avec l’apparition des Frères Hanson », affirme Madame Hamel.

Bien qu’elle en soit à sa première édition, Julie Hamel fut choyée de pouvoir poser avec la coupe Stanley lundi dernier.

En 60 ans d’existence, 1272 joueurs qui ont participé au tournoi Pee-wee, ont au moins disputé une partie dans la Ligue Nationale de Hockey (LNH). Le tournoi Pee-Wee est une grande famille avec plus de 400 bénévoles, et 450 familles d’accueil prêtes à accueillir plus de 2000 joueurs de 120 équipes différentes. C’est également plus de 40 000 touristes engendrant des retombées économiques importantes de plus de 10 millions de dollars.

Lors de leur participation au tournoi, les équipes étrangères visitent la ville de Québec, à travers le Vieux-Québec ou encore le Village Vacances Valcartier. C’est un bon développement pour les touristes de demain qui souhaiteront revenir dans une quinzaine d’années avec leur famille dans la ville où ils ont vécu une expérience inoubliable.
Crédits photos : Olivier Bruneau

Catégorie de l'article:
SPORT

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *