Vue sur le cinéma d’ici

Écrit par

Le Gala du cinéma québécois, anciennement nommé Prix Jutra, se déroulera le 20 mars prochain. La soirée sera animée pour une deuxième année consécutive par Stéphane Bellavance et Pénéloppe McQuade. Ce sont les films Corbo, Les êtres chers, Félix et Meira et La passion d’Augustine qui dominent les nominations. Grande surprise : peu de reconnaissance pour Le Mirage, La guerre des tuques ou Paul à Québec, les films chouchous de 2015.

La passion d’Augustine et Corbo en tête
Le film La passion d’Augustine, réalisé par Léa Pool, et le film Corbo ont récoltés 10 nominations au gala. Les deux œuvres situent leurs histoires dans les années 60 en plein changement social au Québec. Le premier fait état d’un couvent dont les filles sont passionnées par la musique. La fermeture de l’établissement est palpable à cause de l’instauration des écoles publiques laïques au Québec. Ainsi, l’histoire suit Mère Augustine et ses étudiantes qui souhaitent tant bien que de mal sauver leur lieu d’apprentissage.

Le récit de Jean Corbo est nommé dans les principales catégories en outre, meilleur film, meilleur scénario, meilleur acteur de soutien et meilleure réalisation pour Mathieu Denis. La troublante histoire vraie de ce jeune militant du Front de libération du Québec (FLQ) qui a explosé en posant une bombe relate d’une manière authentique le début de la crise d’octobre.

Félix et Meira

Le film Félix et Meira, réalisé par Maxime Giroux, a su rayonner à l’international en étant le film choisi pour représenter le Canada dans la course aux Oscars en 2015. Nommée dans les catégories meilleur film, meilleur scénario, meilleure actrice et meilleure actrice de soutien, l’œuvre raconte l’amour entre une juive hassidique et un québécois.

Diversité

Contrairement à la cérémonie des Oscars, le gala du cinéma québécois a su mettre à l’honneur les diversités. Irdens Exantus, un jeune acteur québécois d’origine haïtienne, a su éblouir le public de Guibord s’en va-t-en-guerre avec une prestation de haut niveau. Il est ainsi nommé pour la première fois dans la catégorie acteur de soutien. Aussi d’origine haïtienne, Schelby Jean-Baptiste est nommée dans la catégorie meilleure actrice de soutien pour sa participation dans le drame musical Scratch. L’Israélienne Hadas Yaron est également en lice pour la meilleure actrice pour Félix et Meira.

Turbo Kid
De plus, une mention spéciale au film Turbo Kid du collectif RKSS qui est nommé dans la catégorie du film s’étant le plus illustré à l’international. Laurence Leboeuf est en lice pour la meilleure actrice pour son rôle en tant que l’attachante Apple, un robot qui vit dans un monde post-apocalyptique.

Le gala reste hanté par la controverse des dernières semaines concernant les allégations de pédophilie envers le cinéaste Claude Jutra. Il est certain que les animateurs ne pourront rester silencieux sur le sujet.

Le Gala du cinéma québécois est présenté le 20 mars prochain dès 20 h sur les ondes d’ICI Radio-Canada.

160223_w58ps_aetd_gala_cine_quebec_p5

Liste des nominations

MEILLEUR FILM

Corbo – Mathieu Denis

Les démons – Philippe Lesage

Les êtres chers – Anne Émond

Félix et Meira – Maxime Giroux

La passion d’Augustine – Léa Pool

MEILLEUR ACTEUR

Xavier Dolan (Michael Aleen) – Elephant Song

Maxim Gaudette (David) — Les êtres chers

Alexandre Landry (Alex) — L’amour au temps de la guerre civile

Paul Savoie (Nicolas) — Le journal d’un vieil homme

Gilbert Sicotte (Roland) — Paul à Québec

 

MEILLEURE ACTRICE

Céline Bonnier (Mère Augustine) – La passion d’Augustine

Laurence Leboeuf (Apple) – Turbo Kid

Fanny Mallette (Irène Collin) – Chorus

Anna Mouglalis (Anna) – Anna

Hadas Yaron (Meira) – Félix et Meira

MEILLEUR ACTEUR DE SOUTIEN

Irdens Exantus (Souverain Pascal) – Guibord s’en va-t-en-guerre

Salim Kechiouche (Khadafi) – Noir

Jean-Simon Leduc (Bruno) – L’amour au temps de la guerre civile

Tony Nardi (Nicola Corbo) – Corbo

Luzer Twersky (Shulem) – Félix et Meira

MEILLEURE ACTRICE DE SOUTIEN

Christine Beaulieu (Roxanne Séguin) – Le mirage

Schelby Jean-Baptiste (Wendy) – Scratch

Catherine-Audrey Lachapelle (Jeanne) – L’amour au temps de la guerre civile

Diane Lavallée (Sœur Lise) – La passion d’Augustine

Lysandre Ménard (Alice) – La passion d’Augustine

 

MEILLEUR SCÉNARIO

Mathieu Denis – Corbo

Anne Émond – Les êtres chers

Alexandre Laferrière, Maxime Giroux – Félix et Meira

Céleste Parr – Gurov & Anna

Marie Vien, Léa Pool – La passion d’Augustine

MEILLEURE RÉALISATION

Mathieu Denis – Corbo

Anne Émond – Les êtres chers

Maxime Giroux – Félix et Meira

Philippe Lesage – Les démons

Léa Pool – La passion d’Augustine

 

MEILLEUR COURT OU MOYEN MÉTRAGE D’ANIMATION

All the Rage – Alexandra Lemay

Autos Portraits – Claude Cloutier

My Heart Attack – Sheldon Cohen

Sonámbulo – Theodore Ushev

Squame – Nicolas Brault

MEILLEUR COURT OU MOYEN MÉTRAGE DE FICTION

Bleu Tonnerre – Jean-Marc E. Roy, Philippe David

Le cycle des moteurs – Patrice Laliberté

Maurice — François Jaros

Le pédophile – Ara Ball

Star – Emilie Mannering

MEILLEUR LONG MÉTRAGE DOCUMENTAIRE

L’empreinte – Carole Poliquin, Yvan Dubuc

L’or du golfe – Ian Jaquier

Ouïghours, prisonniers de l’absurde – Patricio Henriquez

Le prix à payer – Harold Crooks

Le profil Amina – Sophie Deraspe

MEILLEURE DIRECTION ARTISTIQUE

Philippe Arseneau Bussières – La guerre des tuques 3D

Éric Barbeau – Corbo

Éric Barbeau – Les êtres chers

Patrice Bengle – La passion d’Augustine

François Séguin – Brooklyn

MEILLEURS COSTUMES

Mario Davignon – After the Ball

Michèle Hamel – La passion d’Augustine

Judy Jonker – Corbo

Ginette Magny – Elephant Song

Éric Poirier – Turbo Kid

 

MEILLEURE COIFFURE

Réjean Goderre – Elephant Song

Martin Lapointe – Corbo

Martin Lapointe – Les êtres chers

Martin Lapointe – La passion d’Augustine

Martin Lapointe – Ville-Marie

MEILLEUR MAQUILLAGE

Catherine Beaudoin – Anna

Nicole Lapierre – Elephant Song

Lizane LaSalle – Corbo

Joan-Patricia Parris – Le scaphandrier

Olivier Xavier – Turbo Kid

MEILLEURE DIRECTION DE LA PHOTOGRAPHIE

Steve Asselin – Corbo

Yves Bélanger – Brooklyn

Serge Desrosiers – Ville-Marie

Pierre Gill – Elephant Song

Daniel Jobin – La passion d’Augustine

MEILLEUR MONTAGE

Mathieu Bouchard-Malo – Les êtres chers

Richard Comeau – Guibord s’en va-t-en-guerre

François Delisle – Chorus

Dominique Fortin – Elephant Song

Hubert Hayaud – Scratch

MEILLEUR SON

François Grenon, Sylvain Bellemare, Luc Boudrias – Le bruit des arbres

Claude La Haye, Claude Beaugrand, Luc Boudrias, Patrick Lalonde – Elephant Song

Claude La Haye, Sylvain Bellemare, Bernard Gariépy Strobl – Guibord s’en va-t-en-guerre

Claude La Haye, Patrice Leblanc, Bernard Gariépy Strobl – Corbo

Raymond Vermette, Christian Rivest, Stéphane Bergeron, Guy Pelletier, Julie Dufour – La guerre des tuques 3D

MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE

Jean-Philippe Bernier, Jean-Nicolas Leupi (Le Matos) – Turbo Kid

Michel Corriveau – Anna

Gaëtan Gravel, Patrice Dubuc – Elephant Song

Martin Léon – Guibord s’en va-t-en-guerre

Jenny Salgado, André Courcy, Luc St-Pierre – Scratch

JUTRA-HOMMAGE

François Dompierre

FILM S’ÉTANT LE PLUS ILLUSTRÉ À L’EXTÉRIEUR DU QUÉBEC

Chorus – François Delisle

Elephant Song – Charles Binamé

Félix et Meira – Maxime Giroux

La passion d’Augustine – Léa Pool

Turbo Kid – Anouk Whissell, François Simard, Yoann-Karl Whissell

 

Image couverture

Catégorie de l'article:
CULTURE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *